Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Location : 30 % des propriétaires français retirent leurs biens des plateformes de type Airbnb
Boursorama avec Newsgene28/09/2020 à 15:43

Location : 30 % des propriétaires français retirent leurs biens des plateformes de type Airbnb

Location : 30 % des propriétaires français retirent leurs biens des plateformes de type Airbnb

A cause de la pénurie de clients provoquée par la crise sanitaire, près d'un tiers des loueurs de biens immobiliers sur des sites de type airbnb ont renoncé à cette activité au profit de la location longue durée, selon un sondage réalisé par le site pap.fr. Les contraintes réglementaires et logistiques ont aussi joué un rôle dans ce phénomène, plus marqué en Ile-de-France que dans le reste du pays.

30 % des propriétaires de logements meublés en location sur des plateformes de type Airbnb ont retiré leurs biens de ces sites. La crise sanitaire liée au coronavirus les a poussés à se tourner vers le marché locatif traditionnel, selon un sondage réalisé par le site pap.fr et relayé par Le Parisien. La quasi-absence de touristes et de travailleurs venus des pays non-européens leur a en effet fait perdre une grande majorité de leur clientèle.

Un phénomène encore plus marqué à Paris

L'ampleur du phénomène varie cependant d'une zone géographique à l'autre. A Paris, 38% des bailleurs utilisant les plateformes de type Airbnb disent vouloir mettre fin à ces locations ponctuelles, indique l'étude réalisée entre le 8 et le 18 septembre. La moyenne dans le reste du pays se limite à 27%. L'absence de visiteurs extra-communautaires friands des locations de courte durée dans la capitale explique en partie la situation.

Mais les réglementations mises en place par la Mairie de Paris ont aussi pesé dans la balance au moment du choix des bailleurs de la capitale. « Entre la concurrence de plus en plus rude, des règles qui changent sans arrêt et le temps que ça me prenait, j'ai préféré arrêter », témoigne le propriétaire d'un studio dans le VIe arrondissement parisien.

Les loyers ne devraient pas baisser pour autant

Ce dernier a perdu 550 euros par mois en passant à une location classique mais il ne regrette pas. Il se félicite notamment de ne plus avoir à gérer la succession des occupants de son appartement. Cette contrainte logistique est d'ailleurs mise en avant par 48 % des 2 348 loueurs interrogés ne vivant pas en Ile-de-France.

En arrivant sur le marché de la location traditionnelle, les propriétaires « qui ont beaucoup investi voudront récupérer leur mise en louant au prix fort. Et à Paris, la demande sera toujours aussi importante », analyse la directrice de pap.fr Corinne Joly. La spécialiste ne croit donc pas à une baisse des loyers dans la capitale malgré les nouveaux biens disponibles.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • geocor
    28 septembre22:32

    Popo. En quoi l'augmentation de l'offre de logement ferait monter les prix ? Et si c'est le cas, pourquoi les hôtels s'en plaindraient ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer