Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les mesures « chocs » du patronat pour les retraites

Le Figaro18/02/2015 à 09:54

VIDÉO - Le compte à rebours pour sauver l'Agirc-Arrco s'est enclenché mardi avec l'ouverture d'une difficile négociation entre patronat et syndicats.

Le patronat a proposé, mardi, lors de la première séance de négociation sur les retraites complémentaires, «un mécanisme d'abattements temporaires» sur les pensions des assurés âgés de 62 à 67 ans, pour redresser les finances des régimes Agirc (cadres) et Arrco (tous salariés). Une solution qui «inciterait les salariés à prolonger leur activité» lorsqu'ils atteignent l'âge légal de départ à la retraite de 62 ans, a précisé Claude Tendil, chef de file de la délégation du Medef.

Cette décote serait «provisoire», et baisserait au fur et à mesure que l'assuré se rapprocherait de ses 67 ans. Cette mesure ne s'appliquerait qu'à partir de 2019, pour la génération née en 1957. Les syndicats CFE-CGC, CFTC et CFDT n'ont pas fermé la porte à cette proposition. «C'est une des voies possibles», a commenté le «M. Retraite» de la CFDT, Jean-Louis Malys. Pour sa part, Philippe Pihet, de FO, s'est inquiété que «60 % des salariés du privé n'ont plus de travail quand ils partent à la retraite, et n'auraient donc en réalité guère le choix entre retraite et inactivité».

Le patronat propose aussi de revoir la pension de réversion que touche un retraité quand son conjoint décède. Celle-ci serait rognée, tout en laissant la possibilité aux futurs conjoints retraités de la conserver au niveau actuel de 60 % de la pension, en échange d'une ristourne sur leur propre pension. Ce choix cornélien serait effectué lors de l'entrée en retraite. Enfin, le patronat suggère de geler les pensions de tous pendant les trois prochaines années et ferme la porte à toute hausse de cotisation à court et moyen terme pour ne pas alourdir le coût du travail. «Le patronat réclame des efforts de la part de tous, sauf des entreprises», a critiqué Éric Aubin, à la tête de la délégation de la CGT. Les négociations doivent continuer jusqu'en juin.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.