Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français ont perdu 4,5 milliards d'euros avec des arnaques sur Internet

Le Figaro31/03/2016 à 14:03

Les publicités faisant croire qu'il est facile de s'enrichir rapidement grâce à la Bourse explosent. Tout comme les sites frauduleux liés. Les particuliers sont de plus en plus nombreux à succomber. En six ans, ils ont déjà perdu 4,5 milliards d'euros.

«Ça vous dirait d'investir 20.000 euros avec seulement 100 euros...découvrez les secrets du bonus...»; «Tradez l'or et obtenez jusqu'à 5.000 euros de bonus» ; «Investissez dans les diamants...»...Les publicités agressives faisant croire aux particuliers qu'un trader sommeeille en eux et miroiter des gains mirifiques sans effort explosent sur Internet, y compris sur des sites grand public. Et désormais sur les maillots des footballeurs de Ligue 1: cinq grands clubs (PSG, AS Saint-Étienne, AS Monaco, OGC Nice, Olympique Lyonnais) ont noué des partenariats avec des sites de forex.

Les particuliers sont de plus en plus nombreux à succomber aux sirènes de l'argent facile, alors que l'épargne ne rapporte presque plus rien. Les sites autorisés, car régulés par certaines autorités européennes principalement à Chypre, mais aux pratiques commerciales extrêmement agressives et douteuses, côtoient sur la toile des sites illégaux, liés à la «criminalité organisée» et dont le nombre est pleine expansion: l'Autorité des marchés financiers (AMF) en a recensé 380 contre 4 en 2010!

Résultat, les montants escroqués donnent le vertige: pas moins de 4,5 milliards d'euros en six ans, estime François Molins, le procureur de la République de Paris. «Un chiffre qui dépasse la fraude à la TVA sur les quotas carbone», ajoute-t-il. Une arnaque qui avait coûté près de 2 milliards d'euros à l'État français en 2008-2009. Combien de personnes ont-elles été victimes de ces sites frauduleux?

Pour l'heure, seule une cinquantaine de dossiers sont en cours d'instruction au Parquet de Paris, concernant 500 victimes. Un nombre certes en hausse, mais qui est très faible comparés aux sommes détournées. «Il est difficile de quantifier» le nombre de personnes touchées, explique François Molins. Pour ce dernier, de nombreux particuliers ne portent pas plainte pour deux raisons principales: soit ils n'ont pas encore pris conscience qu'ils avaient été dupés et espèrent malgré tout récupérer leur mise, soit les sommes investies sur ces sites de trading ont été dissimulées au fisc.

Nouvelles arnaques, de plus en plus perfectionnées

La plupart des sites proposent aux particuliers d'investir sur le Forex, le marché des devises non régulées et sur les options binaires. L'imagination des escrocs étant illimitée, d'autres arnaques, de plus en plus perfectionnées voient le jour. Les placements atypiques (bijoux, diamants, terres rares), supposés rapporter beaucoup d'argent sont aussi en plein essor. Tout comme les propositions de crédit «obtenez votre crédit de 500 à 1. 000. 000 euros en 48 heures» ou de renégociation de crédits, qui surfent sur la vague des taux d'intérêt bas. Dans ce cas, l'approche des particuliers est plus discrète (plus de 500 pages Facebook ont été ouvertes au cours des trois derniers mois), mais le mal tout aussi redoutable, puisque certaines victimes ont perdu jusqu'à 100.000 euros! Comment? Les sites leur demandent de payer les frais avant le déblocage de l'argent. Ce qui est bien sûr interdit. Les sites usurpant l'identité des régulateurs comme la Banque de France et l'ACPR se multiplient aussi.

Face à cette avalanche dangereuse, l'Autorité des marchés financiers (AMF), l'ACPR, le régulateur de la banque et de l'assurance, la répression des fraudes (DGCCRF) et le Parquet de Paris joignent aujourd'hui leurs forces pour sonner la sonnette d'alarme face au danger de tous ces sites. Plus que jamais, les particuliers doivent se méfier des placements faisant miroiter des rémunérations, beaucoup trop belles pour être vrai.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.