Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français ne veulent pas des maisons de retraite en cas de dépendance

Le Figaro16/12/2014 à 09:50

Pour eux-mêmes ou pour leurs proches, les Français militent en faveur du maintien à domicile, selon une enquête de la Drees.

Quelle solution les Français privilégieraient-ils en cas de dépendance d'un de leurs proches ou d'eux-mêmes? Très peu les maisons de retraite, souligne le Baromètre d'opinion de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques). Huit personnes interrogées sur dix opteraient en effet pour le maintien à domicile et seules deux sur dix souhaiteraient placer un proche en établissement spécialisé.

Cette idéologie du maintien à domicile est liée à la fois au sentiment de culpabilité exprimée par les proches contraints de recourir au placement, explique l'étude, et au coût élevé de ces institution (environ 2200 euros par mois).

Ces résultats globaux cachent toutefois d'importantes disparités en fonction des niveaux de revenus: parmi les ménages les plus aisés, le placement en établissement spécialisé est plus souvent mentionné que chez les ménages les moins riches (23% contre 14%). Plus globalement, six personnes sur dix parmi les ménages les plus aisés, envisagent de déléguer la prise en charge de la dépendance d'un proche à des services extérieurs (via une institution ou via le financement d'aides à domicile).

L'Etat en première ligne

Pour les autres, c'est le maintien à domicile qui prévaut, avec un large éventail de solutions préconisées: un peu moins de 30% des Français indiquent qu'ils accueilleraient une personne dépendante chez eux, 30% «feraient en sorte de pouvoir s'en occuper à son domicile», alors que 22% se disent prêts à consacrer une partie de leur revenu pour le paiement des aides. Et lorsqu'on les interroge sur leur propre sort, en cas de dépendance, les Français militent très majoritairement pour une solution de maintien à domicile, alors que le placement en maison de retraite augmente avec le niveau de revenu.

Dans les faits toutefois, une fois la dépendance installée, le placement en institution spécialisée devient la solution la plus souvent retenue, constate l'enquête de la Drees. «Et quel que soit le niveau de vie, la probabilité d'aller en établissement est d'autant plus forte que le niveau de dépendance est élevé», ajoute-t-elle.

Le rôle de l'Etat et de la puissance publique est souvent mis en avant dans la prise en charge de la dépendance. Sept Français sur dix estiment dans le baromètre de la Drees qu'il revient aux pouvoirs publics de prendre en charge les personnes dépendantes en France, très loin devant les familles (21%). Cette prise en charge publique est plus souvent défendue par les personnes de plus de 50 ans.

Six Français sur dix sont aussi prêts à «épargner davantage pour une situation de dépendance les concernant». Mais là encore, tout dépend du niveau de vie, la proportion étant plus forte chez les plus aisés (76%).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.