Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le tour du monde en dix châteaux de sable

Le Figaro06/08/2015 à 17:12

EN IMAGES - Ces sculpteurs ont élevé la réalisation de châteaux de sable au rang d’art. Du Brésil au Japon en passant par les Etats-Unis, panorama de ces créations ou de ces copies de bâtiments emblématiques.

Plus réaliste que le château en Espagne, plus ludique que bien des châteaux qui se visitent et si peu gourmand en entretien… le château de sable a tout pour plaire. Pas étonnant qu’il reste l’une des stars des plages tout ou long de l’été. Mais parfois, cette aimable distraction enfantine s’élève au rang d’un véritable art avec ses virtuoses, ses professionnels, ses créations et ses records.

Voic donc un petit aperçu (notre diaporama) en dix clichés des prouesses que l’on peut réaliser avec du sable, de l’eau (un peu) et du temps (beaucoup). L’occasion de constater que cette passion est partagée à travers le monde que ce soit aux États-Unis, au Brésil, au Mexique ou en Hollande, en Belgique, en Allemagne ou au Japon. Plusieurs des réalisations représentées ici sont d’ailleurs l’œuvre de professionnels travaillant seuls ou en équipe.

2% d’eau pour une parfaite solidité

Les scientifiques eux-mêmes s’intéressent au sujet puisque plusieurs études ont tenté de déterminer la proportion optimale d’eau nécessaire à la construction d’un beau château. A en croire une recherche menée conjointement par l’Institut de physique de la University of Amsterdam et Laboratoire de physique statistique de l’ENS Paris, les châteaux de sable les plus stables ont une teneur en eau aux alentours de 2 %. Concrètement, compter un seau d’eau pour 50 seaux de sable. Trop sec, le sable ne pourra pas supporter de charge et trop humide, il finit par glisser sous son propre poids. Reste donc la juste proportion alliant solidité et possibilité de sculpter l’ensemble.

Une technique parfaitement maîtrisée par les champions de la discipline. Les plus hautes constructions en sable, réalisée aux États-Unis et au Brésil atteignent ainsi 12 mètres de haut pour une largeur quasiment identique. Selon les recherches scientifiques, sur une base de cette largeur, il serait théoriquement possible d’élever un château de sable à plus de 30 mètres de haut. Avis aux amateurs.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.