Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le prix des cigarettes reste finalement stable

Le Figaro02/02/2017 à 10:05

VIDÉO - Les industriels ont décidé de ne pas répercuter les hausses de taxe décidées par le gouvernement, sauf pour le tabac à rouler. Les nouveaux tarifs entreront en vigueur le 20 février.

Comme l'avait annoncé la ministre de la Santé Marisol Touraine, il n'y aura finalement pas de hausse massive des prix des cigarettes en ce début d'année. Selon l'arrêté d'homologation des prix du tabac publié ce jeudi au Journal officiel, le prix des paquets de cigarettes va rester stable, malgré la mise en place par le gouvernement d'une taxe sur les distributeurs, refacturée aux industriels, et d'une baisse de la rémunération des fabricants sur chaque paquet au profit des buralistes.

Selon l'arrêté, plusieurs marques maintiennent leurs prix initiaux ou font de légères augmentations. C'est le cas du paquet de Winston ou de News bleu qui restent tous deux à 6,50 euros. Les différents paquets de Marlboro restent à 7 euros. Le paquet de Camel passe lui de 6,90 à 7 euros. En revanche, la haussse des taxes sur le tabac à rouler s'est traduite par une augmentation globale des prix dans cette catégorie. Par exemple, un pot de la marque Fleur de Pays passe de 7,40 à 8,50 euros. Cette nouvelle nomenclature des prix entrera en vigueur le 20 février prochain.

Mardi, Marisol Touraine avait déjà fait savoir que le tabac à rouler subirait une augmentation variable, «autour d'1,50 euro» en moyenne, mais que pour les cigarettes, les prix allaient rester «à peu près stables». De fait, ce sont les fabricants, pas l'État, qui fixent les prix de détail librement. Ils doivent simplement les faire homologuer par le gouvernement, qui s'assure que ces tarifs ne sont pas inférieurs au prix de revient et à l'ensemble des taxes. «Les hausses viendront plus tard puisque les industriels ont contourné les règles qui devaient aboutir à une augmentation du prix. Moi je ne lâcherai pas car augmenter le prix du tabac c'est important en terme de santé publique», avait-elle prévenu.

Pour rappel, en France, 80% du prix du tabac est constitué de taxes, 8,74% reviennent aux buralistes, et le solde aux fabricants. La dernière hausse des prix du tabac en France date de mi-janvier 2014. Elle avait porté le prix du paquet le moins cher à 6,50 euros et celui du plus cher, notamment la marque la plus vendue (Marlboro), à 7 euros.

Des marques interdites

Le ministère de la Santé a par ailleurs annoncé mardi que les marques de cigarettes Vogue, Fine, Allure et Corset seront interdites à la vente, tout comme les marques de cigares et cigarillos Café crème, Paradiso et Punch. De manière générale, les cigarettiers ne peuvent plus utiliser les mentions évoquant la finesse, la sveltesse («slims», «superslims», «Royale super slims menthol»), des propriétés énergisantes («Pall Mall Boost»), naturelles, biologiques, biodégradables («Gauloise Biodégradable», «Allure organic superslim»). Les mentions faisant référence à des arômes de fruits, de menthe ou autre ne seront également plus acceptées («Camel menthol», «Davidoff menthol»).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.