Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le pass rail pour les jeunes cet été
information fournie par Boursorama avec LabSense 15/06/2024 à 08:30

Annoncé en septembre 2023, le pass rail est désormais disponible, depuis le mercredi 5 juin 2024. Ce nouveau dispositif permet aux jeunes de voyager à moindre coût partout en France. Combien coûte le pass rail ? À qui est-il destiné ? Quels trains permet-il d’utiliser ? Nous faisons le point.

Le pass rail pour les jeunes cet été-iStock-Andrea Migliarini.jpg

Le pass rail pour les jeunes cet été-iStock-Andrea Migliarini.jpg

Le pass rail est disponible pour les jeunes !

En septembre dernier, l’ancien ministre des Transports, Clément Beaune avait annoncé son projet de mettre en place le pass rail. L’initiative est inspirée d’un forfait similaire en Allemagne qui permet aux jeunes de voyager à prix réduit. Et ce mercredi 3 avril 2024, le successeur de Clément Beaune, Patrice Vergriete, a annoncé que le pass rail a finalement été validé par « toutes les régions ». Résultat, le nouveau dispositif a pu enfin être lancé et est disponible depuis le mercredi 5 juin 2024.

Comment utiliser le pass rail ?

Ce pass rail coûte donc 49 euros par mois et est réservé uniquement aux jeunes de moins de 27 ans et seulement pour l’été. En effet, le pass rail est activé du 1er juillet au 31 août inclus. « Le Pass Rail est un dispositif financé par l’État et les Régions pour permettre aux jeunes entre 16 et 27 ans de toutes nationalités de découvrir la France en train durant l’été 2024 (1er juillet au 31 août) », peut-on lire sur le site du gouvernement. Avec le pass rail, les jeunes peuvent ainsi visiter la France en TER et Intercités en illimité pendant un mois. Les conditions d’utilisation sont les suivantes : un trajet par jour maximum au départ de la même ville (y compris en cas de correspondance), un trajet par jour maximum sur un même créneau horaire, une réservation de six billets simultanés à venir maximum.

Qui finance ce nouveau dispositif ?

Ce dispositif a fait l’objet de négociations avec les régions. Patrice Vergriete avait d’ailleurs fait savoir à l’AFP que trois présidents de région s’opposaient au projet, à savoir Hervé Morin (Normandie), Laurent Wauquiez (Auvergne-Rhône-Alpes) et Xavier Bertrand (Hauts-de-France). Le projet a donc failli ne pas voir le jour mais un accord a pu être trouvé avec les régions. Finalement, l’État finance 80% du coût total du pass rail et les régions financent les 20% restants. Initialement, l’idée était de répartir les coûts de façon équitable mais le gouvernement va devoir débourser environ 15 millions d’euros pour ce nouveau dispositif.

L’Île-de-France pas encore concernée par le pass rail

Si toutes les régions ont donc donné leur feu vert, le pass rail ne sera pourtant pas applicable en Île-de-France. En effet, le ministre des Transports a expliqué à l’AFP qu’avec le forfait Navigo, l’opération était « un peu complexe ». « Il est impensable que ce dispositif soit mis en place sans l’Île-de-France », a ajouté Frédéric Aguilera, vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, chargé des transports. Mais le gouvernement planche déjà pour rendre ce dispositif applicable en Île-de-France dès 2025.

1 commentaire

  • 15 juin 13:36

    La photo correspond bien à la réalité. Dans pas longtemps, il y en a un qui va sortir le téléphone et regarder blablacar, parce la SNCF est en grève.


Signaler le commentaire

Fermer