Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le complexe nazi de Prora se transforme en station balnéaire de luxe

Le Figaro02/09/2016 à 18:24

EN IMAGES - Le projet lancé en 2015 continue à faire polémique sur la transformation d’un lieu de sinistre mémoire en complexe balnéaire de luxe. Mais le chantier avance et accueille déjà ses premiers habitants. Découverte.

Sur une île allemande de la Baltique, un des plus imposants vestiges architecturaux des Nazis se mue en complexe touristique et des citadins aisés viennent maintenant passer leurs vacances là où Adolf Hitler voulait faire endoctriner les masses populaires. Situé en bordure d’une des plus belles plages du pays sur l’île de Rügen, le complexe de Prora renaît à la vie, avec l’arrivée cet été des premiers occupants de nouveaux appartements de luxe, là où pendant des années se sont dressées les ruines fantomatiques du colosse de béton gris.

Prora, dont la construction a commencé en 1936, était conçu pour abriter jusqu’à 20.000 vacanciers dans le cadre du programme «La Force par la joie» du parti nazi, également à l’origine de la Coccinelle de Volkswagen - la «voiture du peuple». Au menu à Prora: bains de mer, gymnastique et endoctrinement pour la classe ouvrière aryenne méritante. Le tout dans un bâtiment de 4,5 kilomètres de long, huit blocs strictement identiques de six étages face à la mer. Mais le projet a calé au début de la guerre en 1939.

Des baraquements pour l’armée au temps de la RDA

Après la chute du Mur en 1989, la ruine a été laissée à l’abandon, seules quelques portions étant utilisées, par deux musées et, depuis 2011, par une auberge de jeunesse. Le site «symbolise à la fois l’époque nazie et l’ère communiste, on peut y voir comment fonctionnaient les deux systèmes», explique Susanna Misgajski, directrice de l’un des musées. «Jeunes appelés, prisonniers de guerre, travailleurs forcés, réfugiés... tous sont passés par ici à un moment ou un autre», rappelle-t-elle.

Les promoteurs immobiliers qui ont investi à Prora assurent qu’ils veulent rendre justice à ce passé chargé. «L’histoire est omniprésente ici» et «cela intéresse les clients», dit Werner Jung, agent commercial d’Irisgerd Real Estate, qui transforme l’un des blocs en ensemble de 270 appartements. Mais il y a un équilibre à trouver. «D’un côté il faut conserver le caractère de mémorial, de l’autre il y a les investisseurs qui ont injecté des millions et veulent que cela rapporte», résume-t-il. «Nous avons trouvé un bon compromis», assure l’homme d’affaires. Par exemple en ajoutant des balcons, mais relativement discrets.

Eviter d’en faire un lieu banal

Les promoteurs ont une responsabilité vis-à-vis de l’histoire, exhorte Katja Lucke, historienne employée par l’autre musée dévolu au site. «Les gens voient ce bâtiment gigantesque et cela les fascine», dit-elle, «on ne peut pas en faire quelque chose de banal, il faut le contextualiser».

Sur les huit blocs d’origine, un appartient au gouvernement régional, qui veut le vendre, deux à un investisseur du Liechtenstein et un autre a été démoli. Quatre ont été cédés à différents promoteurs, qui d’ici 2022 devraient les avoir entièrement transformés.

Dans l’un d’eux rebaptisé «Prora Solitaire», les vacanciers ont déjà pris possession des lieux. Le bâtiment arbore dorénavant une façade couleur crème et des balcons; l’ensemble a son propre spa; un restaurant de burgers et une boulangerie bobo se sont installés là, en phase avec le nouveau public urbain chic qui a investi les lieux.

Les appartements d’Irisgerd, encore en cours de construction, sont eux vendus à 95%, à la faveur des taux d’intérêt bas et d’avantages fiscaux. L’investisseur a mis un peu plus de 90 millions d’euros sur la table, les prix des logements s’échelonnent de 350.000 euros pour 100 mètres carrés à 650.000 euros pour un loft avec vue sur la mer. «De l’eau a coulé sous les ponts, le temps était venu de faire quelque chose de bien de Prora», salue Karsten Rarrasch, quinquagénaire du coin rencontré sur la plage. «Nous avons assez de lieux de mémoire en Allemagne», juge-t-il.

Les deux musées espèrent fusionner en une seule structure qui veillera à ce que l’histoire de Prora soit mise en valeur. Ce serait plus facile avec un soutien politique, et l’issue des élections régionales dans l’État de Mecklembourg-Poméranie antérieure, le 4 septembre, jouera certainement un rôle là-dedans. À l’heure actuelle, le parti populiste de droite AfD est crédité de près de 20% des intentions de vote, après une campagne anti-immigrants et anti-réfugiés. Plus d’un million de demandeurs d’asile sont arrivés en Allemagne en 2015, forçant le pays à beaucoup de créativité pour les loger. Certains ont été hébergés l’hiver dernier... dans l’auberge de jeunesse de Prora.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.