Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La hausse de la taxe de séjour finalement reportée à 2015

Le Figaro15/07/2014 à 21:28

Le gouvernement a déposé un amendement pour supprimer cette mesure, pourtant déjà votée par l'Assemblée.

Une reculade de plus ou beaucoup de bruit pour rien, chacun interprétera la décision du gouvernement à sa manière. Celui-ci a déposé ce mardi un amendement au projet de loi rectificatif de Finances pour 2014 afin de repousser à l'année prochaine toute mesure concernant la taxe de séjour. Controversé, le projet visant à augmenter celle-ci passe donc à la trappe, au moins provisoirement. Alors même que l'Assemblée nationale avait d'ores et déjà voté un amendement... qui créait une hausse de cette taxe de séjour.

Cette nouvelle hausse ne devait concerner que les séjours en Île-de-France et s'élevait à deux euros par nuitée, afin de financer les transports en commun de la région. Le plafond de la taxe de séjour avait tout de même été relevé à huit euros -contre 1,5 euro auparavant- pour le reste de la France. Lorsqu'elle est annoncée, la mesure déclenche la fronde des hôteliers, qui fustigent notamment la contradiction entre cette annonce et les conclusions des Assises du Tourisme qui préconisaient de soutenir la compétitivité du secteur.

Contradictions au sein du gouvernement

Cette levée de boucliers de la part du secteur touristique n'est pas la seule raison de l'enterrement précoce de cette mesure. La hausse morte-née de la taxe de séjour est surtout due au cafouillage politique qui a entouré son annonce. Initialement voulue par Christian Eckert, secrétaire d'État au Budget, qui y voit une occasion de remplir facilement et rapidement les caisses publiques, elle est très vite fustigée par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, également en charge du Tourisme. Péremptoire, le numéro 2 du gouvernement affirme qu'il est «impératif de renoncer» à la hausse de la taxe de séjour.

Nouveau rebondissement lorsqu'Anne Hidalgo, fraîchement élue maire de Paris, défend à son tour la hausse de la taxe de séjour, qu'elle estime être «une mesure d'équilibre budgétaire et de justice sociale». Mais elle est rabrouée par le premier ministre puis le ministre des Finances, qui estiment l'un que la hausse est «trop importante», l'autre qu'elle était carrément «une erreur».

Les députés tentent alors de rattraper le coup et préconisent plutôt une augmentation ciblée, qui ne concernerait que les hôtels haut de gamme, tout en créant un nouvel échelon fiscal. Peine perdue, le gouvernement ne souhaite visiblement pas se lancer dans un bras de fer avec les riches propriétaires de palaces en pleine saison touristique. Et remise donc les débats au placard... jusqu'à l'automne, lors de l'ouverture des débats sur la loi de Finances 2015.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.