Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

La consultation citoyenne sur les personnes âgées et l'autonomie
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr12/06/2021 à 08:30

Dans le cadre du retour sur le devant de la scène de la loi Autonomie, Brigitte Bourguignon a présenté le 11 mai dernier les résultats de la consultation citoyenne sur la place des personnes âgées dans la société. L'enquête, qui a réuni près de 54 000 participants, a abouti à 1788 propositions articulées autour de cinq grands thèmes. Décryptage.

La consultation citoyenne sur les personnes âgées et l'autonomie - iStock-fzant

La consultation citoyenne sur les personnes âgées et l'autonomie - iStock-fzant

Un coup d'accélérateur pour la loi Autonomie

La « loi Grand âge et autonomie », également connue sous le nom de « loi Autonomie », est attendue depuis 2018. Après avoir été mise sur pause pendant la crise sanitaire, elle refait surface au printemps 2021. Début mai, la ministre déléguée chargée de l'autonomie Brigitte Bourguignon indiquait que la préparation d'un projet de loi se concrétisait, en « tenant compte des enseignements de la crise ». Un texte pourrait être présenté dans les prochaines semaines. Dans la foulée de cette annonce, Brigitte Bourguignon présentait le 11 mai dernier les résultats de la consultation citoyenne sur la place des personnes âgées dans la société.

1788 propositions

L'enquête, organisée par la plateforme Make.Org et soutenue par le gouvernement, s'est déroulée de décembre 2020 à février 2021. Elle a réuni près de 54 000 participants dont les échanges ont permis de dégager 1788 propositions. Pour la ministre déléguée chargée de l'autonomie, la participation massive à cette enquête démontre l'intérêt des Français pour un sujet qui les concerne directement. « La transition démographique » indique-t-elle, « est inéluctable. Dans 10 ans les plus de 65 ans seront plus nombreux que les jeunes, la société de la longévité doit être une chance pour tous. »

Priorité au maintien à domicile

La consultation s'est articulée autour de cinq thèmes. 21 % des propositions formulées concernent la gestion des établissements pour personnes âgées, 14 % prônent un renforcement du lien entre les générations, 11 % visent à lutter contre l'isolement social et 11 % des propositions tournent autour de l'habitat. Concernant les lieux de vie, la majorité des participants priorisent le maintien à domicile et une revalorisation des métiers d'aide à domicile. Ils proposent la création de postes supplémentaires et une formation plus complète. Les Ehpad sont quant à eux critiqués dans leur gestion, notamment dans le coût élevé que ces établissements représentent pour les pensionnaires et leurs familles. Les participants souhaitent la mise en place de structures à taille humaine plus intégrées localement, au sein d'un quartier ou d'une commune. Le logement partagé ou encore la cohabitation intergénérationnelle sont mentionnés comme solutions d'habitats alternatifs à fort potentiel de développement.

Relier les générations

Cette enquête fait ressortir le besoin criant de reconnecter les générations pour rompre l'isolement des personnes âgées. Les participants demandent plus de reconnaissance pour les proches aidants. Ils préconisent un aménagement du temps de travail pour leur permettre de bénéficier d'un temps de répit, en favorisant l'accueil de jour des personnes âgées. Le maintien du lien social passera également par l'ouverture des établissements pour personnes âgées sur le monde extérieur et l'initiation de moments d'activités et de partage entre les générations. Enfin, l'enquête souligne le lien intrinsèque entre l'indépendance et le respect du pouvoir de décision des personnes âgées en perte d'autonomie.

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • olivie91
    12 juin11:45

    Mince on sera tous vieux ou disparus avant. Peut-être bon de le rappeler . Pour les ephad vraiment à éviter, Infantilisation journalière et hors de prix pour une retraite du privé. Adapter le logement et l' environnement social.


Annonces immobilières