Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'œnotourisme, une nouvelle tendance qui séduit de plus en plus de Français

Boursorama avec Pratique.fr27/03/2017 à 11:35

Découvrir le vin, visiter des caves et des vignobles, participer à des dégustations, parcourir les routes des vins, ce sont ces activités que pratique l'œnotouriste en vacances. Avec une croissance de 33% depuis 2009, les vignobles français ont attiré 10 millions de visiteurs en 2016 selon Atout France, l'agence de développement touristique en France. Une tendance qui séduit de plus en plus grâce au développement d'offres originales.

L'œnotourisme, une nouvelle tendance qui séduit de plus en plus de Français / iStock.com - nd3000

Des chiffres en forte hausse

Même si ce sont les touristes étrangers qui représentent la plus forte augmentation annuelle de fréquentation avec 5% contre 3,7% de Français, ces derniers ont été 5,8 millions à suivre la route de vins en 2016. Alors que les Belges et les Britanniques totalisent à eux deux 48% des 4,2 millions de visiteurs internationaux, la clientèle asiatique est par ailleurs en nette progression. La somme moyenne dépensée pour un séjour est 1 256 euros. Les dépenses liées à l'achat de vin, dégustation et visite s'élèvent à 240 euros en moyenne. Au total, on estime à 5,2 milliards les retombées économiques de l'œnotourisme pour 2016. Les vignobles les plus visités sont, sans surprise, le Bordelais et la Champagne suivi de l'Alsace, la Bourgogne et le Val de Loire.

Des offres originales

Depuis quelques années, l'offre oenotouristique évolue pour coller au plus près des attentes d'un public de plus en plus nombreux. Au-delà de la visite d'un domaine accompagné d'une dégustation, les visiteurs recherchent une expérience unique dont ils se souviendront durablement. Pour présenter la viticulture de manière différente, les vignerons élargissent leurs offres et proposent de nouvelles idées pour attirer les potentiels futurs clients. Aujourd'hui, parmi un foisonnement de nouveaux concepts, on peut assister à des concerts sur des domaines, prendre part aux vendanges, créer son propre assemblage pour du champagne, participer à des ateliers dégustation autour des accords mets-vins ou bien encore visiter le vignoble bourguignon à Solex et pique-niquer dans les vignes.

Des enjeux économiques

L'œnotourisme est donc un marché porteur pour la filière viticole mais aussi pour le tourisme. Les régions viticoles sont de grandes destinations touristiques dont toutes les ressources n'ont pas encore été exploitées. Bien que le vin et la gastronomie tiennent une place incontestable dans l'image et la notoriété de la France, ce sont les vignobles étrangers qui ont pris de l'avance dans cette nouvelle offre touristique. La Californie et la Rioja en Espagne ont été les premiers à innover. Les professionnels du secteur ont donc tout intérêt à développer des offres variées pour attirer un public à fort pouvoir d'achat, qui voyage beaucoup et possède des exigences élevées.

Trucs et astuces

Le site visitfrenchwine.com, vitrine d'Atout France, recense les dix-sept vignobles français et les événements qui leur sont liés. En partenariat avec les grands acteurs de la filière viticole, il a pour objectif d'assurer la promotion des vignobles comme destinations touristiques en augmentant leur notoriété à l'international.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.