Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Impôts : ces 5 chiffres que vous ne connaissez (peut-être) pas
information fournie par Moneyvox01/10/2021 à 07:50

Cinq choses à savoir sur les impôts ( Crédits : © Olivier Le Moal - stock.adobe.com)

Cinq choses à savoir sur les impôts ( Crédits : © Olivier Le Moal - stock.adobe.com)

La Direction générale des finances publiques vient de rendre son rapport annuel. Et il contient des statistiques étonnantes sur les impôts des ménages.

Par MoneyVox,

Chaque année, la Direction générale des finances publiques, plus connue sous son abréviation "DGFIP", publie un rapport d'activité. Ce document reprend les chiffres de l'ensemble de l'année fiscale précédente, soit les données de 2020 pour le rapport d'activité livré au mois de septembre 2021. Et certains éléments sont étonnants. Quels sont les chiffres les plus inattendus au sujet des impôts et des taxes ? La réponse en cinq points.

1. Moins de la moitié des ménages paient l'impôt sur le revenu

L'impôt sur le revenu ne concerne pas tous les Français. Moins d'un foyer fiscal sur deux est imposé. Cette statistique n'est pas nouvelle, puisque cela fait plusieurs années que la proportion est toujours proche des 43 % de contribuables. Environ 57 % des Français sont donc non-imposables. Et 9,7 % d'entre eux bénéficient même d'un remboursement de la part du fisc, notamment par l'intermédiaire des crédits d'impôt. C'est par exemple le cas des frais de garde des enfants ou encore de certains travaux d'amélioration de la performance énergétique d'un logement.

2. La TVA surpasse (largement) l'impôt sur le revenu

En matière de taxes, on parle souvent de l'impôt sur le revenu, bien moins de la TVA. Pourtant, la Taxe sur la Valeur Ajoutée est de loin le premier impôt payé par les Français. Avec un taux plein à 20 % et plusieurs taux réduits (10 %, 5,5 % et 2,1 %), une partie du prix de chaque achat est reversé à l'Etat. La TVA est ainsi la première recette fiscale avec 212,5 milliards d'euros collectés en 2020. Pendant ce temps, l'impôt sur le revenu n'a rapporté "que" 97,8 milliards d'euros. En troisième place de ce classement, on trouve ensuite l'impôt sur les sociétés (65 milliards d'euros), la taxe foncière (44 milliards), la taxe d'habitation (24 milliards, qui ne cessent de diminuer suite à sa réforme), et, le petit poucet, la redevance télé (3,8 milliards).

3. Les demandes de remises gracieuses sont en chute libre

Lorsque l'on est confronté des difficultés financières, recevoir un appel de paiement du Trésor Public n'est jamais une bonne nouvelle. Pour que la situation n'empire pas, il existe un recours légal : faire une demande de remise gracieuse. En fonction de la situation du foyer fiscal, le centre des finances publiques peut accorder une remise partielle ou totale sur le montant dû au Trésor Public. Or, depuis que la disparition de la taxe d'habitation a été programmée et avec la mise en œuvre du prélèvement à la source, le nombre de demandes (et non de dossiers acceptés) a dégringolé : moins 60 % depuis 2017.

4. Le papier a encore de beaux jours devant lui

Depuis plusieurs années, la tendance est à la dématérialisation. Pour preuve : la déclaration de revenus doit désormais être effectuée en ligne, sur le site des impôts. Des exceptions subsistent pour les personnes qui n'ont pas d'accès à internet ou qui ne savent pas l'utiliser. Seuls 3,8 millions de foyers fiscaux ont rempli leur déclaration de revenus sur papier. Mais si l'on considère tous les documents papiers (avis de taxe d'habitation, taxe foncière…), les chiffres sont bien plus conséquents : ce sont ici plus de 23 millions de Français qui reçoivent encore tout ou partie de leurs documents par courrier.

5. Deux fois moins de déclarations d'IFI que d'ISF

L'ISF, Impôt de Solidarité sur la Fortune, a disparu, laissant place en 2018 à l'IFI, l'Impôt sur la Fortune Immobilière. Ce ne sont désormais plus que les personnes détenant un patrimoine immobilier de plus de 1,3 million d'euros qui sont soumises à cet impôt. Alors que 358 198 déclarations d'ISF avaient été déposées en 2017, les chiffres de l'IFI sont bien plus faibles : 143 348 foyers fiscaux ont eu à déclarer la valeur de leurs biens immobiliers en 2020.

0 commentaire

Annonces immobilières