Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Immobilier : toutes les astuces pour être exonéré d’impôt sur la plus-value
information fournie par Le Revenu06/02/2021 à 07:13

Au-delà de la résidence principale, il existe d'autres moyens d'être exonéré d'impôt sur la plus-value immobilière. (© Adobestock)

Au-delà de la résidence principale, il existe d'autres moyens d'être exonéré d'impôt sur la plus-value immobilière. (© Adobestock)

Le tarif fiscal de base qui s’applique à la plus-value issue de la vente d’un bien immobilier est élevé et supérieur à la flat tax de 30% qui touche les placements financiers. Mais il existe des solutions pour être totalement exonéré d’impôt et de prélèvements sociaux. Explications et conseils.

L’envolée des prix de la pierre ces dernières années a créé de grosses plus-values latentes pour de nombreux propriétaires immobiliers.

A la revente, cela peut entraîner le paiement d’un important impôt au titre de ce gain financier. Les plus-values immobilières ne bénéficient pas du régime favorable de la flat tax de 30%, qui s’applique seulement aux valeurs mobilières (actions, obligations). Il n’existe pas non plus d’enveloppe fiscale simple d’utilisation – tel le PEA pour les actions - offrant une exonération totale d’impôt (pas de prélèvements sociaux).

Par défaut, les plus-values immobilières sont taxées à hauteur de 36,2% via 19% d’impôt sur le revenu (1) et 17,2% de prélèvements sociaux. Il est possible d’alléger la douloureuse. La base taxable peut être réduite en augmentant le prix d’acquisition retenu (via un forfait travaux de 15% pour les biens détenus depuis plus de cinq ans par exemple) ou via des abattements pour durée de détention (voir plus bas).

Mais comment être totalement exonéré de fiscalité sur la plus-value ? Plusieurs solutions existent. Elles ne sont toutefois pas adaptées à toutes les situations, loin de là. Revue de détails.

La résidence principale est totalement exonérée

Le premier cas d’exonération, bien connu et bienvenu, concerne la résidence principale. La plus-value engrangée lors de la revente du logement qu’on

Lire la suite sur LeRevenu.com

0 commentaire

Annonces immobilières