Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Immobilier : le loyer moyen des Français a augmenté en 2021, surtout sur les petites surfaces
information fournie par Boursorama avec Newsgene14/01/2022 à 17:00

Les loyers des petites surfaces varient énormément selon la région. (Pixabay / Mastersenaiper)

Les loyers des petites surfaces varient énormément selon la région. (Pixabay / Mastersenaiper)

En 2021, le loyer moyen des Français était de 695 euros charges comprises, soit une hausse de 3,4 % sur une année selon l'observatoire du site LocService. D'après cette étude, l'augmentation des tarifs est plus prononcée sur les petites surfaces avec des appartements qui se louent généralement plus cher au mètre carré.

Après avoir analysé plus de 200 000 offres et demandes effectuées en 2021 sur son site, LocService a publié les résultats d'une vaste étude sur les loyers dans l'Hexagone. Ainsi, les locataires paient en moyenne 695 euros par mois, charges comprises, en France, ce qui représente une augmentation de 3,4 % par rapport à l'année précédente, rapporte BFM Immo jeudi 13 janvier.

D'après cette étude, la hausse des prix est davantage marquée sur les appartements les plus petits, qui se louent souvent plus cher au mètre carré. La location de studio est passée de 32 % en 2020 à 36 % du marché en 2021 tandis que la location de biens plus grands a eu tendance à diminuer. « Les locations réalisées ont affiché une surface moyenne de 41,9 m², ce qui donne un loyer au mètre carré de 16,57 euros, en hausse de 13,3 % » , note le rapport.

Une tension locative importante dans certaines villes

Selon LocService, avec le loyer moyen de 695 euros, il n'est possible que de louer un 15 m 2 dans la capitale alors qu'il sera possible de vivre dans 46 m 2 à Toulouse et même dans 59 m 2 à Orléans.

Dans plusieurs villes, la tension locative est importante. Ainsi, à Angers, Rennes, Brest, Metz, Caen ou Strasbourg, il y a plus de demandes que d'offres disponibles sur le marché. Dans ce classement de la tension locative, Paris n'apparaît qu'en 10e position. « Son chiffre de tension locative s’établit à 1,7. Elle est remplacée par Caen qui fait son apparition en 8ème place, justement celle de Paris lors de notre précédente étude. Résultat de sa forte attractivité notamment vis-à-vis des étudiants, Angers poursuit sa fulgurante ascension et prend la tête du classement à la place de Lyon » , explique l'étude.

11 commentaires

  • 17 janvier10:55

    Achète dans la Nièvre ou le Cher par exemple et tu vas vite comprendre


Annonces immobilières