Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Immobilier : dans ces villes, la proximité d'un jardin fait grimper le prix des appartements
information fournie par Boursorama avec Newsgene21/10/2021 à 08:00

C'est à Bordeaux que MeilleursAgents a relevé la hausse des prix la plus forte : 12 % pour un logement situé à moins de cinq minutes de marche d'un espace vert. (illustration) (Pixabay / Harry Strauss)

C'est à Bordeaux que MeilleursAgents a relevé la hausse des prix la plus forte : 12 % pour un logement situé à moins de cinq minutes de marche d'un espace vert. (illustration) (Pixabay / Harry Strauss)

C'est l'une des conséquences de la pandémie mondiale de coronavirus : le prix des appartements situés à proximité de parcs ou de jardins a augmenté de 3,3% en moyenne dans l'Hexagone. À Bordeaux, cette hausse est même de 12%. La présence d'un balcon ou d'une terrasse fait aussi grimper le prix de 9,1% en moyenne. 

Une nouvelle tendance se dessine sur le marché immobilier français. La présence d'un parc ou d'un jardin à proximité d'un appartement fait augmenter son prix de 3,3 %, selon une récente étude de MeilleursAgents, site d'estimation de biens immobiliers, relayée par BFMTV.

Paris, ville verte

Il s'agit vraisemblablement d'une des conséquences de la crise du Covid-19 et des périodes de confinement, qui ont rendu les espaces verts très précieux. Selon l'étude, plus d'un appartement vendu sur deux est situé à moins de 15 minutes de marche d'un jardin public ou d'un parc.

« Contrairement à ce que l'on aurait pu croire, c'est Paris qui remporte la palme de la ville la plus verte avec ses 16 parcs et jardins emblématiques situés intra-muros », note MeilleursAgents dans son rapport. « Nantes et Rennes arrivent juste derrière, avec respectivement 9 et 7 espaces verts. »

Une hausse de 12 % à Bordeaux

Sur l'ensemble du territoire, la présence d'espaces verts à proximité d'un appartement augmente son prix de 3,3 % en moyenne. Mais cette hausse atteint 12 % à Bordeaux, 11 % à Lille et 10,3 % à Toulouse. Concernant Paris, la hausse n'est « que » de 8 %. Aucune hausse n'a été observée à Rennes, Nantes, Lyon, Marseille et Nice. 

« Un rapport moindre pour la capitale, mais logique compte tenu du nombre de parcs et jardins. […] 65 % des biens vendus se situent à moins de 15 minutes d'un espace vert », résume MeilleursAgents. « Par ailleurs, les squares et parcs de petites ou moyennes tailles sont très répandus à Paris, ils permettent d'offrir une alternative intéressante aux habitants. »

1 commentaire

  • 20 octobre17:46

    15 minutes !!!!!!Et mon jardin, il est à combien de millisecondes ?


Annonces immobilières