1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : ces points qu'il faut vérifier avant de signer l'achat
Boursorama avec Pratique.fr09/05/2017 à 19:10

Qu'il s'agisse d'un logement ancien ou d'un bien neuf, il est prudent de vérifier à deux fois certains points avant de signer l'acte d'achat. En plus d'évaluer l'état du bien immobilier en lui-même, il faut également évaluer d'autres paramètres comme son emplacement, les taxes ou les charges supplémentaires pour négocier le prix juste, voire s'éviter de mauvaises surprises.

Immobilier : ces points qu'ilfaut vérifier avant de signer l'achat

L'état du bâti

Certains diagnostics sont obligatoires et fournissent des informations sur l'état du bien à acquérir. Ils concernent la présence d'amiante, de plomb, de termites, l'état des installations électriques et de gaz, la performance énergétique. Les vérifications sur l'état du bâti porteront sur l'assainissement, la toiture, la charpente, les murs, les huisseries, les plafonds et planchers. Tout cela permet d'identifier la présence de fuites, d'humidité, d'une mauvaise isolation ou de travaux à prévoir. S'il s'agit d'une copropriété, il convient de vérifier l'état des parties communes et de s'enquérir de l'éventualité de travaux à venir tels qu'un ravalement, une réfection de la toiture, de la cage d'escalier ou l'installation d'un ascenseur. Pour cela, il suffit de consulter les procès-verbaux d'assemblée générale. Le vendeur paiera les travaux si des appels de fonds ont eu lieu avant la vente et l'acquéreur prendra en charge ceux qui auront lieu après la vente.

L'environnement

En fonction de l'environnement où il est situé, d'autres paramètres jouent également sur la qualité et la valeur du bien. En ville par exemple, les logements situés non loin de commerces de proximité ou a fortiori dans un quartier résidentiel, rencontrent du succès auprès des acheteurs. Une habitation à proximité d'une gare, d'un centre-ville, d'écoles sera forcément plus avantageuse qu'aux abords d'une route très fréquentée. Le voisinage a également son importance, et pas seulement au niveau des nuisances sonores. A la campagne, où l'on aura souvent plus de terrain, il peut exister des servitudes privées (comme des droits de passage) ou des limites séparatives, (murs privés ou mitoyens). Pour éviter certaines déconvenues, il est conseillé d'effectuer plusieurs visites, à des heures et des jours différents. Mieux vaut également consulter le POS (le plan d'occupation des sols) afin d'éviter de s'installer dans le voisinage d'une ligne de chemin de fer ou d'une autoroute dont la construction serait planifiée sous peu. Si des rénovations sont prévues, il est bon de s'assurer de pouvoir obtenir l'autorisation des travaux par un certificat d'urbanisme délivré en mairie.

Les charges supplémentaires

Avant l'achat, divers frais annexes sont également à prendre en compte. Les frais occasionnés par les commissions d'agence immobilière varient entre 3 et 10 %, avec un taux dégressif pour les biens dont le prix est plus élevé. Les frais de notaire sont à la charge de l'acquéreur et comprennent notamment les frais d'enregistrement et la rémunération du notaire. A cela s'ajoutent les coûts qui reviennent périodiquement. Lorsqu'on est propriétaire, il faut en effet s'acquitter de la taxe foncière, en plus de la taxe d'habitation. D'une commune à l'autre, il peut y avoir de grandes disparités en la matière. Les factures d'électricité doivent également être vérifiées, sachant qu'un mauvais système de chauffage peut faire grimper les frais fixes. L'exposition du logement (orientation au Sud ou au Nord, plus ou moins lumineux et ensoleillé) jouera également sur le montant des factures d'énergies.

Trucs et astuces

En l'état actuel du marché, faire une offre inférieure au prix proposé se justifie d'autant plus si l'estimation du bien est évaluée avec discernement. D'après la FNAIM les vendeurs, dans la grande majorité des cas (51 %), sont aujourd'hui prêts à négocier. La réduction des prix de vente oscille entre 5 % à Paris et 20 % en province.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer