Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Fraude fiscale : les Français trichent sur leur patrimoine offshore
information fournie par Boursorama avec Newsgene14/09/2018 à 17:19

(Pixabay)

(Pixabay)

La fraude fiscale en France repose principalement sur la sous-déclaration des revenus, d'après un récent rapport. L'arrivée du prélèvement à la source devrait contribuer à résorber le problème. Toutefois, cette réforme n'aura que peu d'effet sur le patrimoine offshore non déclaré.

Les Français truandent volontiers le fisc en sous-déclarant leurs revenus. La fraude fiscale dans l’Hexagone atteindrait en moyenne 100 milliards d’euros par an, d’après le dernier rapport du syndicat Solidaires-Finances publiques, révélé par Marianne ce jeudi 13 septembre. Cela correspond à 1,5 fois le montant de l’impôt sur le revenu.

Sous-déclaration des revenus

Tous les cinq ans, le principal syndicat des impôts évalue le montant de la fraude fiscale. Ce rapport laisse de côté les tromperies sur les prélèvements sociaux, qui alimentent les caisses de la Sécurité sociale. La sous-déclaration des revenus reste le type de fraude le plus courant. Cette tendance devrait toutefois se réduire grâce au prélèvement de l’impôt à la source.

Pour rappel, la réforme entrera en vigueur dès le 1er janvier prochain. Chaque contribuable sera prélevé directement sur son salaire tous les mois. Frauder deviendra plus difficile, mais pas nécessairement impossible. Particuliers ou entreprises, de nombreux contribuables trichent déjà en plaçant illégalement leur patrimoine dans des fonds offshore.

5 milliards d’euros par an

L’évasion fiscale a encore de beaux jours devant elle, relève l’économiste Gabriel Zucman. « Le patrimoine détenu offshore par les ménages, le plus souvent via des sociétés-écrans ou des trusts, représente près de 15% du total pour la France, soit près de 300 milliards d’euros.  Le manque à gagner est de 10 milliards d’euros annuels », explique-t-il au magazine.

D’après l’économiste, cette fraude concernerait environ 3 500 ménages. Chacun détiendrait en moyenne 50 millions d’euros à l’étranger. De quoi soustraire 5 milliards d’euros par an aux caisses de l’Etat. La fraude fiscale bénéficierait aussi de la diminution des contrôles fiscaux ces cinq dernières années, souligne le syndicat Solidaires-Finances publiques.

10 commentaires

  • 14 septembre21:50

    Artistes, journalistes, sportifs, dirigeants, de gauche (compris vert) sont les 1er à s'affranchir des règles,


Annonces immobilières