Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Épargne retraite : nos réponses à trois questions pratiques
information fournie par Le Revenu13/12/2020 à 08:15

Nos réponses à vos questions sur l'épargne retraite. (© DR)

Nos réponses à vos questions sur l'épargne retraite. (© DR)

Transfert d'un Madelin vers le nouveau plan d'épargne retraite (PER), décès après 70 ans, avantage fiscal à la retraite : Le Revenu répond à trois questions de ses abonnés sur le PER.

PER individuel

«Je suis à la retraite depuis trois ans. Si j’investis dans un plan d’épargne retraite (PER), est-ce que je profiterai de l’avantage fiscal ?»

Les versements volontaires des inactifs sur un PER individuel sont déductibles du revenu global dans une limite de 10% du plafond annuel de la sécurité sociale (4.113 euros en 2020). Soit une réduction d’impôt maximale de 1.233,90 euros si votre taux marginal d’imposition est de 30% comme c’est le cas pour de nombreux retraités aisés.

Rappelons que la finalité du nouveau PER est de permettre la constitution d’un complément de revenu à la retraite. Il est destiné avant tout à être alimenté par des personnes en activité, quel que soit leur statut (salarié, fonctionnaire ou indépendant).

Conversion d'un Madelin

«J'ai 66 ans et ai cotisé pour une retraite Madelin depuis plus de vingt ans. Est-ce que vous me conseillez de convertir le contrat en plan d’épargne retraite (PER) ?»

Le choix est subtil et dépend de nombreux paramètres techniques. Votre contrat bénéficie-t-il d’un taux d’intérêt technique, c’est-à-dire un taux d’intérêt précompté dans l’évaluation des futures rentes, très avantageux ? Certains vieux contrats affichent des taux techniques de 4,5%. Bénéficie-t-il d’une table de mortalité garantie à la souscription ou lors des

Lire la suite sur LeRevenu.com

1 commentaire

  • 13 décembre11:15

    Le PER quelle blague ! Quand vous le touchez alors vous êtes en retraite on le taxe comme un revenu alors que c'est pourtant de l'argent que vous avez économisé. En général on accepte de se faire taxer sur les plus-values d'un placement mais là ils vous taxent aussi le principal. C'est comme si on considérait que l'argent que vous retirez de votre livret A devait rentrer dans votre revenu imposable.


Annonces immobilières