Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Epargne retraite : et si vous étiez titulaire d'un contrat oublié...
information fournie par Le Revenu18/02/2021 à 19:26

11 milliards, c'est le montant estimé des retraites supplémentaires non liquidées. (© Fotolia)

11 milliards, c'est le montant estimé des retraites supplémentaires non liquidées. (© Fotolia)

Les députés viennent d'adopter la loi relative à la déshérence des contrats de retraite supplémentaire. Il sera désormais plus facile aux retraités de vérifier s'ils sont bénéficiaires d'un ancien contrat oublié ou dont ils ignorent même l'existence. On estime à 11 milliards d'euros ce «magot» constitué par des contrats de retraite supplémentaire non liquidés après 62 ans.

Si vous êtes retraité, vous faites peut-être partie de ces milliers d’anciens salariés qui ont été détenteurs d’un contrat d’épargne retraite supplémentaire (article 83, article 39, Perco, etc.) sans le savoir ou qui l’ont oublié soit parce qu’ils ne sont pas restés longtemps dans l’entreprise, soit parce qu’ils en ont fréquemment changé.

Au total, près de 11 milliards d'euros d’épargne retraite supplémentaire n’auraient pas encore été «liquidés» par leur propriétaire passé l’âge de 62 ans. En 2018, l’ACPR, l’autorité de tutelle des assureurs, avait calculé que ces contrats de retraite supplémentaire non liquidés atteignaient encore la somme de 5,4 milliards d'euros après 65 ans et même 1,8 milliards d'euros pour les plus de 70 ans ! 

C’est pour lutter contre la déshérence de ces contrats - souvent de petits contrats de quelques centaines d'euros - que les députés ont adopté à l'unanimité en deuxième lecture, ce 17 février 2021, la loi relative à la déshérence des retraites de retraite complémentaires.

Un site pour consulter vos droits

Désormais, il sera plus facile à tous les retraités - ou futurs retraités - de vérifier s’ils sont les heureux propriétaires d'un (ou plusieurs) contrat d’épargne retraite supplémentaire ignoré ou oublié. En effet, les gestionnaires

1 commentaire

  • 19 février10:52

    Drôle de mentalité des français. Toujours en train de râler pour obtenir plus d'aide et pour payer moins d'impôts, mais qui d'un autre côté se moque complètement de leur épargne au point de l'oublier.


Annonces immobilières