Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Épargne logement : emprunter avec un PEL sera plus intéressant

Le Figaro22/01/2015 à 15:30

Dès le 1er février, le taux de l’épargne logement tombera de 2,5 % à 2 %, mais le crédit immobilier proposé sera plus attractif. Dans quatre ans il sera toujours possible d’emprunter à 3,2 %.

Les particuliers qui ne détiennent pas encore de PEL ont donc encore jusqu’au 31 janvier pour en souscrire un rapportant 2,5 % (2,11 % après prélèvements sociaux). Ce rendement, plutôt attractif, sera acquis définitivement, le taux du PEL n’étant pas révisé en cours de route, comme c’est le cas avec le livret A. «Avec une rémunération de 1,69 % net d’impôt, le PEL sera moins intéressant pour les épargnants», estime Cyril Blesson, associé chez Pair Conseils.

À l’avenir, le match livret A-PEL sera plus serré. «Un peu mieux rémunéré, le PEL pourra toujours être utilisé comme une alternative au livret A pour ses liquidités. Mais le livret reste plus souple, car on peut récupérer son épargne à tout moment», poursuit Cyril Blesson. Sur le PEL, l’argent des épargnants doit rester investi au moins quatre ans.

Le ministère des Finances a finalement décidé de déroger une nouvelle fois à la règle en maintenant le taux du livret A (et du LDD) à 1 %. Une bonne nouvelle pour les épargnants. Bercy a également contourné la règle fixant le taux du plan d’épargne logement (PEL) depuis 2011. Depuis la réforme de Christine Lagarde, il était prévu que la rémunération de ce placement sans risques ne pourrait pas tomber sous 2,5 %. Or, le taux des nouveaux PEL souscrits à partir du 1er février tombera à 2 %. Soit 1,69 % après prélèvements sociaux (15,5 %). «Il s’agit d’un niveau cohérent avec celui des autres produits d’épargne existant sur le marché», a justifié le ministère des Finances. Dans le contexte de taux d’intérêt extrêmement bas (l’OAT à 10 ans est à 0,66 %), seule l’assurance-vie rapporte plus.

Bonne nouvelle, à partir du 1er février, le taux du crédit immobilier des PEL sera également abaissé. Les épargnants qui choisiront de souscrire un emprunt à l’issue de la phase d’épargne de quatre ans (92.000 euros au maximum), s’endetteront à 3,2 % contre 4,2 % aujourd’hui. Ce taux est éloigné de la réalité du marché des crédits immobiliers (2,36 % en moyenne). Mais qu’en sera-t-il dans quatre ans lorsque les premiers emprunts pourront être souscrits avec les nouveaux PEL? «3,2 % est traditionnellement un taux bas sur le marché des crédits immobiliers», souligne Maël Bernier, chez Meilleurtaux.com.

Le PEL qui perdra prochainement de son lustre comme placement traditionnel pourrait retrouver des couleurs en tant qu’épargne logement. «Le produit devient attractif pour les futurs emprunteurs. L’épargne accumulée pourra le jour venu servir d’apport personnel», estime Sandrine Allonier, chez Vousfinancer.com. «Les parents pourront aussi prendre date en ouvrant un plan à leurs enfants. Et ils pourront aussi le cas échéant leur céder leurs droits à prêt», ajoute-t-elle. Ceux qui souscriront un prêt immobilier pour acquérir leur résidence principale bénéficieront en outre de la prime d’État (1000 ou 1525 euros pour les logements verts).

Ces dernières années, le PEL est devenu populaire. L’an dernier, les Français ont déposé environ 12 milliards d’euros sur leurs plans, alors qu’ils ont retiré près de 6 milliards de leurs livrets A (à fin novembre). Reste à savoir s’ils se laisseront aussi séduire par le nouveau PEL.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.