Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Electricité : une hausse tarifaire démesurée
information fournie par Moneyvox28/01/2022 à 14:09

De combien serait la hausse des tarifs de l'électricité sans le bouclier tarifaire ? ( Crédits: © Negro Elkha - stock.adobe.com)

De combien serait la hausse des tarifs de l'électricité sans le bouclier tarifaire ? ( Crédits: © Negro Elkha - stock.adobe.com)

La Commission de régulation de l'énergie vient de délivrer ses préconisations quant aux augmentations de tarifs à appliquer au prix de l'électricité… des chiffres qui donnent le vertige !

Par MoneyVox,

Sans surprise, la Commission de régulation de l'énergie a préconisé une augmentation des tarifs réglementés de vente , ou TRV, de l'électricité. Mais le niveau de la hausse dépasse tout ce qui était attendu, même dans les pires scénarios. Si le gouvernement n'avait pas mis en place un bouclier tarifaire, les consommateurs auraient vu leur facture grimper de plus de 44 % dès le mois de février 2022. Retour sur cette situation aussi complexe qu'inquiétante.

Quelles sont les annonces de la Commission de régulation de l'énergie ?

Depuis sa création en 2000, la Commission de régulation de l'énergie assure le suivi et la surveillance des marchés de l'électricité et du gaz dans l'hexagone. Parmi ses missions, elle publie des propositions visant à ajuster les tarifs réglementés de vente en fonction des prix du marché et du contexte actuel. Et c'est là que le bât blesse : entre l'augmentation du prix du gaz et du CO2 en Europe, ainsi que la baisse de la production d'énergie nucléaire en France cet hiver, les prix ne pouvaient aller qu'en augmentant.

Pour l'électricité, la hausse préconisée par la CRE atteindrait ainsi +44,5 % hors-taxe pour les particuliers. Une augmentation qui concerne uniquement les TRV, les Tarifs réglementés de vente, de l'électricité, et non les offres de marché. La différence ? Alors que les TRV sont déterminés par les pouvoirs publics, les offres de marché peuvent être proposées à des prix libres. Ceux-ci peuvent être fixes pendant un certain laps de temps, ou être variables, par exemple en étant indexés sur les TRV.

Des économies colossales pour les consommateurs grâce au bouclier tarifaire

Le gouvernement s'attendait à une augmentation des prix de l'électricité. Ainsi, dès septembre 2021, le gouvernement avait annoncé plusieurs mesures pour protéger les consommateurs, en particulier en période hivernale, où la consommation de chauffage fait bondir le montant des factures. En plus d'un chèque énergie bonifié, un bouclier tarifaire permettant de limiter la hausse des prix de l'électricité avait fait l'objet d'une annonce par le premier ministre, Jean Castex, lors d'une allocation télévisée : "Le gouvernement fera en sorte que cette hausse, qui interviendra début 2022, ne dépasse pas 4 % du tarif".

Chose promise, chose due : la hausse qui interviendra en février 2022 pour les TRV de l'électricité sera bel et bien de 4 % TTC. La mesure n'est pas anecdotique : cela représentera une économie d'environ 330 euros sur la facture annuelle d'un foyer. Avec une hausse de 4 % des tarifs réglementés de vente, la facture moyenne d'un ménage qui se chauffe à l'électricité devrait augmenter de 38 euros sur l'ensemble de l'année, bien loin des 330 euros si Bercy avait suivi les annonces de la Commission de régulation de l'énergie.

59 commentaires

  • 29 janvier00:49

    economie LOL ... on ne veut plus de ces indexations idiotes ... et pq pas indexer l electricité sur le cours de l or ou de la courgette ...


Annonces immobilières