Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des frais de notaire réduits en 2021
Boursorama avec Pratique.fr23/02/2021 à 15:30

Elle était prévue en mai 2020 ; elle n'est finalement appliquée que depuis le début de l'année : la baisse des frais de notaire. Attention, cependant, à ne pas se laisser leurrer par le terme : quand on pense frais de notaire, on pense surtout immobilier. La moins-value qui ne s'applique qu'aux émoluments des notaires n'est pas, dans ce domaine, si impactante qu'on pourrait le penser. Pour d'autres types d'actes, par contre, la baisse est un peu plus significative. On fait le bilan...

Des frais de notaire re?duits en 2021 - iStock-Gwengoat

Des frais de notaire re?duits en 2021 - iStock-Gwengoat

Ne pas confondre frais d'enregistrement et émoluments du notaire !

Lorsqu'il rédige un acte soumis à des « droits de mutation à titre onéreux » (DTMO) - et cela ne concerne pas seulement les transactions immobilières - le notaire perçoit une somme globale qui comprend, d'une part les « frais d'enregistrement » correspondant à des taxes qui sont reversées au fisc ; et, d'autre part, les honoraires qu'il facture en contre partie du travail qu'il fournit. Ces honoraires se répartissent en deux catégories : les émoluments fixes (qui concernent, par exemple, la rédaction d'un contrat de vente immobilière ou d'un PACS) et les émoluments libres. Ces derniers correspondent à des honoraires non règlementés, car réglés dans le cadre de signature d'actes où l'intervention du notaire n'est pas rendue obligatoire par la loi (cela concerne par exemple des formalités liées aux entreprises telles que la rédaction de statuts, la déclaration d'ISF, ou encore l'élaboration d'un acte de vente de fonds de commerce). La baisse des frais de notaire évoquée dans ce sujet concerne les émoluments fixes, ou honoraires dits « règlementés ».

Baisse des frais de notaire... Quels impacts, sur quels types d'actes ?

Au motif de « libérer l'économie et de fluidifier les échanges », la loi Macron n° 2015-990 du 6 août 2015 a modifié les règles applicables aux émoluments fixes. Tout d'abord, en offrant au notaire, la possibilité d'accorder des remises sur ses émoluments, sous réserve de respecter deux règles : non seulement qu'il rende public le taux des remises offertes, par type d'acte ; mais également, qu'il n'applique aucune remise personnalisée... Tous ses clients doivent être soumis au même barème. D'autre part, la loi Macron prévoyait une baisse globale des frais facturés par le notaire à l'occasion des différentes opérations qu'il est habilité à effectuer, suivant le détail ci-après : De 1,33% pour les actes de vente immobilière ; De 1,45% pour les actes de prêt ; De 1,38% pour les actes de notoriété ; De 1,36% pour les déclarations de succession. C'est donc cette réforme des tarifs réglementés, qui, n'ayant pu entrer en vigueur le 1er mai 2020 comme prévu, a été repoussée au 1er janvier 2021. La baisse globale moyenne, tous actes confondus (transactions immobilières, donations, déclarations de succession, contrats de mariage...) semble finalement s'élever à 1,9%. Mais les gains sont variables en fonction du type d'acte. Par exemple, dans le cadre d'un achat immobilier, la part de droits de mutation assez importante (entre 7 et 8% du prix de vente pour l'ancien et entre 3 et 4% pour le neuf), rend le gain assez limité : la baisse constatée serait seulement de 60,66 € hors taxe pour une vente immobilière d'un montant de 350 000 €. Le cout d'une main levée d'hypothèque devrait, quant à elle, subir une moins-value de 50 € pour un bien valorisé à hauteur 150.000. Enfin, à titre de dernier exemple, les Pacsés, réalisent depuis le 1er janvier, une économie qui elle, est beaucoup moins neutre, soit 128 € !  

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gouraudp
    23 février09:19

    f.cande1..............................5000 dans la poche la tu est tomber chez un pas cher , pour une vente d'un appart de 101 000 euros il y avait 9000 euros de frais d'agence en plus.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer