1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Crédit immobilier : Les taux continuent d'être orientés à la baisse
Boursorama avec Newsgene10/07/2019 à 15:09

Crédit immobilier : Les taux continuent d'être orientés à la baisse

Après de nouveaux records battus ces derniers mois, les taux de crédits immobiliers continuent de baisser pouvant tomber en dessous des 1 % pour les meilleurs dossiers.

Les taux de crédits immobiliers continuent de plonger. Après être descendus toutes durées confondues, à 1,29 % au mois de mai, un record historique, ils poursuivent leur baisse en ce début juillet selon les courtiers, rapporte Les Echos. En cause, la baisse des taux directeurs approchant les 0 % qui permettent aux banques de tirer les taux vers le bas.

« Les records de taux sont battus de mois en mois et nous ne sommes sans doute pas encore au plus bas car les barèmes reçus début juillet de la part de nos partenaires bancaires sont globalement à nouveau en baisse », explique Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.com.

Des taux inférieurs à 1% pour les meilleurs dossiers

Les taux moyens relevés début juillet chez Meilleurtaux.com affichaient 1,22 % sur 15 ans, 1,36 % sur 20 ans et 1,57 % sur 25 ans. Soit des valeurs en recul par rapport au mois précédent. Certaines banques vont encore plus loin en accordant, aux meilleurs dossiers, des taux inférieurs à 1% sur 20 ans, note Les Echos.

Chez Empruntis, le plus faible taux est de 0,93 % sur 20 ans. Si les taux se stabilisent sur 7 et 30 ans avec respectivement 0,7 % et 1,37 % proposés aux emprunteurs, les autres périodes affichent des baisses en juillet.

Les primo-accédants tentés par l'achat

« La plupart des observateurs estiment que nous dépasserons le million de ventes dans l'ancien en 2019 », indique Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi. De quoi ouvrir des perspectives aux primo-accédants qui peuvent tirer leur épingle du jeu. « Les banques continuent de jouer leur rôle de régulation du marché, en privilégiant les profils les plus intéressants », explique-t-il toutefois.

Le revenu annuel moyen des primo-accédants a augmenté de 1,6 % en un an, passant de 43.600 euros à 44.300 euros.

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • janaliz
    13 juillet13:27

    L'état, quasi insolvable, emprunte à des taux négatifs, alors que le particulier, souvent limité à 33% de taux d'endettement, a le droit de payer des agios aux banques qui se refont ainsi la santé par rapport aux emprunts dudit état...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer