1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Covid-19: puis-je visiter un logement à plus de 100 km de chez moi?
Le Figaro23/05/2020 à 07:00

Depuis le 11 mai, le marché immobilier redémarre plus fort qu'attendu mais l'avenir reste incertain (Crédits photo : Flickr - Jean-Louis Zimmermann )

La réponse est désormais oui mais un certain nombre de règles sanitaires doivent être respectées.

Depuis le 11 mai, le marché immobilier redémarre plus fort qu'attendu mais l'avenir reste incertain. Les agences ont rouvert leurs portes. Parmi les questions qui reviennent souvent: les visites (achat/vente ou location) sont-elles autorisées? La réponse est oui, à condition que les gestes barrières (distance d'un mètre, se laver les mains avec du gel...) soient respectées. Aucune attestation n'est nécessaire dans le cas d'une visite à moins de 100 kilomètres de son domicile.

Qu'en est-il de celles au-delà des 100 kilomètres autorisés? Jusque-là, elles n'étaient pas permises. Mais les envies de mise au vert de certains Français ne semblent pas avoir échappé au gouvernement. Un décret, publié jeudi au Journal officiel, autorise désormais ces visites de longue distance. «Nous souhaitons permettre aux Français de reprendre leurs projets immobiliers et d'encourager la reprise d'activité du secteur», explique Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du logement. Les personnes concernées devront se munir d'une nouvelle attestation qui sera bientôt mise en ligne et qui précisera les pièces justificatives à fournir. Si l'on en croit un récent sondage du réseau Orpi, les Français n'avaient toutefois pas l'intention de trop s'éloigner de leur futur ex-domicile. Mais c'était avant cette annonce gouvernementale. La donne pourrait désormais changer.

Ces visites sont autorisées certes mais les mesures sanitaires doivent continuer à être respectées. La Fédération nationale de l'immobilier a édicté, dans un guide, un certain nombre de règles à observer. Elles diffèrent selon que le bien à visiter est vide (d'occupants) ou occupé (page 17 du guide). Dans le premier cas, la Fnaim préconise que les visites soient espacées et les logements aérés. L'acheteur (ou le locataire dans le cas d'une location) devra se laver les mains à l'aide d'un gel hydroalcoolique en entrant et en sortant du logement. L'agent immobilier lui remettra un masque jetable. Sans compter le respect de la distanciation physique d'un mètre.

Dans le cas où les propriétaires occupent le bien, la visite n'est possible que s'ils l'autorisent. Une fois l'accord obtenu, outre les mesures applicables pour un logement vide, toutes les personnes présentes devront porter un masque et s'être lavées les mains avant et après la visite. «Une à deux personnes maximum devront être présentes dans chaque pièce en respectant la distance de sécurité, précise Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim. Un délai de carence sera instauré entre deux visites pour désinfecter le logement». La fédération recommande enfin que «toutes les portes et fenêtres soient ouvertes ou fermées par l'occupant (le vendeur) afin de limiter au maximum les contacts avec les surfaces».

Si les visites à plus de 100 kilomètres de son domicile sont autorisées, les déménagements le sont aussi. Si vous avez prévu de le faire vous-mêmes, vous devez vous munir de l'attestation de déplacement dérogatoire qui désormais inclut les déménagements (voir ci-dessous). Comme pour les visites, elle n'est pas nécessaire si la distance est inférieure à 100 kilomètres.

Vous pouvez aussi faire appel à un professionnel qui pourra effectuer le trajet «dans le cadre de son activité professionnelle», ajoute le ministère.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer