1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Copropriété : Le prix de l'état daté facturé aux vendeurs par les syndics ne pourra plus excéder 380 euros
Boursorama avec Newsgene04/12/2019 à 10:46

Copropriété : Le prix de l'état daté facturé aux vendeurs par les syndics ne pourra plus excéder 380 euros

Face à la grogne de certaines associations, le gouvernement a fixé un plafond au tarif de l'état daté, ce document obligatoire facturé par le syndic au copropriétaire qui vend son bien. La note ne pourra plus excéder 380 euros alors que le montant moyen s'élèverait aujourd'hui à près de 500 euros.

Bonne nouvelle pour les copropriétaires. En cas de vente de leur bien, le prix de l'état daté, un document obligatoire fourni par le syndic, ne pourra plus excéder 380 euros taxes comprises, rapporte Capital. Un projet de décret, signé notamment par le ministère de l'Economie et des Finances, fixe ce nouveau plafond.

497 euros les 30 minutes de travail

L'état daté, qui résumé la situation du propriétaire vis-à-vis du syndic (sommes restant dues, sommes à la charge de l'acquéreur etc.), coûte en moyenne 497 euros, selon une enquête menée par 60 Millions de consommateurs publiée en février 2019. L'équivalent selon l'association d'environ 5 heures de travail alors que la production de ce document ne prendrait qu'une petite trentaine de minutes aux syndics. Le vendeur n'a pas le choix puisqu'il est tenu de le remettre à l'acquéreur. 

Le décret doit être publié dans quelques semaines. Ce nouveau plafond, fruit d'une longue négociation entre les différents acteurs concernés, ne fait pas l'unanimité. Emile Hagège, président de l'Association des responsables de copropriétés (Arc), le juge encore « prohibitif », indique Capital. Les professionnels de l'immobilier espéraient eux un montant plus élevé, autour de 450 euros.

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dany1925
    08 décembre11:10

    Ne nous en faisons pas , les syndics vont se rattraper sur d'autres choses.Lors dela loi alur les syndic ont augmentés, ils devaient mettre un site réservé aux " dossiers" de l'immeuble.Vu que dans l'arrêté il n'y était pas stipulé les dossiers, il n'ont mis que les appels de fonds.La loi Elan va les obliger en 2020 mais cela aura durée 4 ans pour une loi alur mal définie

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer