Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Comment le Covid-19 a changé les comportements d'épargne ?
Le Revenu14/07/2020 à 07:33

Le taux d'épargne des Français pourrait atteindre 30% au deuxième trimestre. (© DR / Fred Murphy)

En huit semaines de confinement, les Français ont mis de côté 55 milliards d'euros, en grande partie sur des placements sans risque.

En huit semaines de confinement, les Français ont épargné 55 milliards d'euros, selon la Banque de France. Une «cagnotte» qui pourrait atteindre les 100 milliards d'euros d'ici la fin de l'année.

Ainsi, après avoir atteint 20% au premier trimestre, le taux d'épargne, pourrait s'élever à 30% au deuxième trimestre. Du jamais vu : le taux d'épargne variant habituellement entre 14 et 16%.

Bien sûr, les moyennes sont trompeuses. Car c'est une France coupée en deux qui s'est dessinée pendant le confinement. Entre un tiers (Baromètre épargne et placements de BPCE-Audrep) et un quart (sondage du courtier Altaprofits) des Français auraient épargné durant cette période. Sans surprise, c'est la clientèle patrimoniale qui a le plus économisé. 

Epargne d'attente ou de précaution ?

Un autre tiers a puisé dans ses économies. Même si «grâce aux mesures de soutien, le pouvoir d'achat s'est moins dégradé que pendant la crise des gilets jaunes», constate Alain Tourdjman, directeur des études et prospectives de BPCE.

La plus grande partie de l'épargne (44%) a été laissée sur des comptes courants, une grosse part a aussi été portée sur des livrets réglementés (36%), et seulement 20% investis sur des produits à plus long terme : 10% en assurance vie et 10% en Bourse indique Altaprofits.

«Nous n'avons pas poussé nos clients à investir cette

Lire la suite sur LeRevenu.com

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Wanad00
    14 juillet09:53

    Il va falloir faire rentrer le dentifrice dans le tube....

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer