1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Comment la lutte contre la bétonisation pourrait influencer la construction et les prix de l'immobilier
Boursorama avec Newsgene30/06/2020 à 15:57

Comment la lutte contre la bétonisation pourrait influencer la construction et les prix de l'immobilier

Emmanuel Macron a confirmé ce lundi son intention de limiter la « bétonisation » des sols. Cette mesure, si elle était appliquée, pourrait favoriser les constructions en hauteur et les rénovations. Elle pourrait aussi provoquer une hausse des prix des logements.

« Arrêter la bétonisation, c'est un projet pour rendre notre pays plus humain, au fond plus beau », a déclaré ce lundi 29 juin Emmanuel Macron lors de la Convention citoyenne pour le climat. Le président de la République avait chargé ses membres, l'an passé, de trouver des solutions pour remédier au réchauffement climatique. Parmi celles-ci figure la fin de la bétonisation des sols avec la volonté de diviser par deux les surfaces urbanisables. Capital s'est penché sur les implications d'une telle mesure.

Des immeubles plus haut

Avec la rareté des zones constructibles, il n'y aurait pas d'autres moyens pour répondre à la demande que d'augmenter la taille des immeubles. « Actuellement, la hauteur moyenne des immeubles dans nos villes est de R+ 3 étages, ou R+4. On pourrait passer à R+5 ou R+6 dans les années futures », précise Henry Buzy-Cazaux, le président-fondateur de l'Institut du management des services immobiliers (IMSI). Malgré le nombre d'étages supplémentaires, il faudrait certainement aussi réduire les surfaces des logements, note Capital.

Hausse des prix du neuf

Cette mesure pourrait aussi favoriser la rénovation. Les autorités pourraient en effet donner la consigne de privilégier la réhabilitation de surfaces urbaines déjà disponibles avant de s'étendre sur d'autres sols. 

Autre conséquence de la limitation de la bétonisation, la rareté du foncier disponible pourrait faire grimper les prix des biens neufs. Ce qui est déjà la tendance. Les maisons neuves individuelles situées dans les zones urbaines pourraient voir leur surface se réduire encore. De nouvelles manières de bâtir pourraient s'imposer, comme l'ajout d'étages aux maisons et la fin progressive du plain-pied.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer