Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Argent : 5 conseils pour éviter la galère pendant les vacances

Le Figaro12/07/2014 à 16:39

Perdre sa carte bancaire ou son carnet de chèques en France ou à l'étranger provoque un stress dont on se passerait bien pendant les vacances. Pour voyager en toute tranquilité, voici nos conseils pour anticiper toute éventualité.

o Consulter son compte sur Internet

Que vous partiez sur la Côte d'Azur ou au Bangladesh, il est impératif de débuter en prévenant son conseiller bancaire mais aussi de se renseigner sur le site de gestion de son compte. Vous retrouverez alors l'ensemble des conseils, numéros à joindre et solutions de secours. Les banques peuvent également mettre à votre disposition des applications pratiques pour les vacances.

o Établir une liste des numéros utiles

Si vous avez peur d'égarer ou de vous faire voler votre carte bancaire, commencez d'abord par établir une liste des numéros urgents, à savoir le numéro de votre banque et celui du service d'opposition, accessibles auprès de votre banque ou dans les distributeurs automatiques de billets. Notez aussi celui du Service Interbancaire d'opposition à la carte bancaire, joignable depuis la France au 0 892 705 705 et depuis l'étranger au +33 442 605 303.

Vous préférez régler vos achats par chèque? Aucune contre-indication, mais dans ce cas notez bien le numéro du CNACPV (Centre national d'appels pour les chèques perdus ou volés) au 0 892 683 208. Toutefois, sachez que les chèques classiques sont très peu acceptés à l'étranger, en raison d'un coût élevé de la commission demandé aux professionnels.

Tous ces numéros sont essentiels si vous souhaitez faire opposition à vos moyens de paiement. Car si vous êtes confrontés à une perte ou à un vol, il sera nécessaire de contacter votre banque, voire de vous rendre en gendarmerie, commissariat ou ambassade, en cas de vol. Vous obtiendrez alors un justificatif à envoyer par lettre recommandée avec accusé de réception à votre banque.

o Vérifier la nature et la validité de sa carte

Pour éviter toute surprise au guichet, il faut savoir que les cartes à puces sont refusées aux États-Unis et d'autres pays dans le monde. Quant aux dates de validité, la précaution peut paraître banale mais comme pour votre passeport, ne partez pas sans les consulter. Car votre carte sera refusée à tous les guichets automatiques. Connaître le plafond de votre carte est également primordial. Si vous avez l'intention de vous faire plaisir pendant les vacances, contactez votre conseiller qui pourra alors réhausser votre plafond.

o Faire des photocopies

Tout comme votre carte d'identité et tous vos documents administratifs, faites des photocopies. De cette manière, vous conserverez une trace de votre paperasse ce qui sera plus pratique en cas de pépin. Car si vous perdez également vos papiers d'identité, le passage par la Mairie ou le Consulat sera plus qu'obligatoire. L'établissement éditera alors une déclaration de perte et vous recevrez un passeport ou un laisser-passer temporaires.

o Anticiper d'autres moyens de paiement

Même si la carte bancaire reste le moyen de paiement le plus sûr, il est encore plus certain de prévoir des solutions alternatives. Prévoir de l'argent liquide, surtout si vous allez en dehors de la zone euro, est essentiel. Votre destination ne sera peut être pas équipée, dans l'immédiat, d'un bureau de change, alors autant anticiper. Une deuxième carte bancaire permet aussi d'éviter les désagréments. Mais certaines banques proposent des chèques de voyages. Pré-imprimés, leur montant est fixé. Rassurant quand on veut éviter de transporter de l'argent liquide. La carte prépayée se présente comme une autre option. Avec un plafond de 1500 euros, elle vous évite de transporter de grosses sommes en cash.

Si malgré tout, vous vous retrouvez sans aucun moyen de paiement pour manger, boire et dormir, pas de quoi s'affoler... si vous êtes dans une banque internationale: rendez vous dans une des agences de votre banque. Celle-ci vous délivrera, même si vous êtes à l'étranger, alors une carte ou de l'argent de dépannage très rapidement.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.