Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

APL: ce qui va changer pour vous en 2021
Le Figaro20/11/2020 à 15:22

(Crédits photo : Wikimedia Commons - Xavier Caré )

(Crédits photo : Wikimedia Commons - Xavier Caré )

À partir de ce vendredi, les 6,6 millions d'allocataires des APL vont recevoir un courrier pour les informer sur la réforme. Quels sont les gagnants et les perdants?

Si le Covid ou des erreurs techniques ne s'en mêlent pas, la réforme des APL devrait - enfin - entrer en vigueur le 1er janvier 2021. Avec deux ans de retard! Ce dossier est d'autant plus majeur que l'APL, dont le budget a augmenté de 500 millions d'euros par rapport à 2020, finance, en moyenne, la moitié des dépenses de logement des allocataires, selon le ministère du Logement et que 50% des ménages locataires sont bénéficiaires d'une APL. «Un peu plus de 50% des ménages - peut-être 60% - verront leur APL changer au 1er janvier 2021», précise Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement.

À partir de ce vendredi 20 novembre, les 6,6 millions de ménages qui bénéficient de cette aide au logement - 20% d'entre eux sont une famille monoparentale -, recevront un courrier pour les informer sur son contenu. Un seul changement, et il est de taille, est à prévoir: ces aides au logement, qui ont coûté environ 17 milliards d'euros en 2019, seront désormais calculées, tous les trois mois - l'actualisation sera automatique -, sur la base des revenus des douze derniers mois (et non plus sur ceux d'il y a deux ans). Autrement dit, par exemple, l'APL pour la période allant de janvier à mars 2021 sera calculée à partir des revenus de l'allocataire de décembre 2019 à novembre 2020.

Un simulateur en ligne le 4 janvier 2021

Tous les bénéficiaires dont la situation (ressources, loyer, composition finale...) n'a pas changé durant deux ans, ne verront pas leur APL modifiée. «Le mode de calcul, les critères d'éligibilité et les barèmes n'évoluent pas», affirme Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement.

Un simulateur sera disponible le 4 janvier 2021 sur les sites Internet Caf.fr et mesdroitssociaux.gouv.fr. «Nous sommes prêts, affirme Vincent Mazauric, directeur général de la Caisse nationale des allocations familiales. Le simulateur sert surtout à ceux qui n'ont pas d'APL à savoir s'ils y ont droit et pour quel montant. Quant aux allocataires dont l'aide change, l'évolution du montant sera affichée sur leur compte chaque trimestre».

Par ailleurs, l'aide sera versée le 25 du mois pour les bénéficiaires en résidence HLM (versée directement aux bailleurs sociaux en tiers payant) et le 5 du mois suivant pour les autres bénéficiaires (directement ou en tiers payant aux bailleurs privés). Le premier versement aura donc lieu le 25 janvier 2021 pour les locataires du parc HLM et le 5 février pour ceux du parc privé.

Le Figaro vous présente les gagnants et les perdants de la réforme, sur la base d'exemples fournis par le ministère du Logement

Leur APL va changer

o Elle diminue parce que leur situation s'est améliorée

Un étudiant sans revenu devenu salarié à partir du 1er août 2020. Il gagne 1100 euros par mois et paie un loyer de 450 euros par mois. Aujourd'hui, il perçoit une APL de 309 euros par mois. Avec la réforme, son APL sera inchangée au premier trimestre 2021 (309 euros), baissera à 231 euros au deuxième trimestre, à 138 euros au troisième trimestre et à 73 euros au dernier trimestre.

Un salarié ayant connu une augmentation de revenu à partir du 1er mars 2020. Il touchait 1060 euros jusqu'au 29 février 2020 puis 1230 euros à partir du 1er mars 2020. Son loyer s'élève à 390 euros par mois. Avant la réforme, son APL était de 86 euros par mois. Avec la réforme, elle chute à 41 euros au premier trimestre puis à 28 euros pour le reste de l'année.

o Elle augmente parce que leur situation s'aggrave ou fait l'objet d'une protection

Une étudiante salariée qui touche 800 euros par mois et paie un loyer de 320 euros par mois. Avant la réforme, elle perçoit une APL de 142 euros. Après la réforme, l'aide va grimper à 174 euros par mois grâce au forfait étudiant.

Un salarié (avec deux enfants) ayant connu une baisse de salaire depuis le 1er avril 2020 en raison de la crise sanitaire. Jusqu'au 31 mars 2020, il gagnait 2000 euros par mois. Depuis le 1er avril, ses revenus ont baissé à 1800 euros par mois. Son loyer est de 660 euros par mois. Avant la réforme, son APL était de 112 euros par mois. Avec la réforme, elle grimpe à 151 euros pour le 1er trimestre puis à 165 euros au deuxième et à 170 euros pour les 3e et 4e trimestres.

La réforme ne change rien pour eux

Un couple à la retraite depuis plus de deux ans qui gagne 1400 euros par mois et paie un loyer de 600 euros par mois. Ils continueront de toucher une APL de 65 euros par mois.

Un étudiant qui ne perçoit aucun revenu et paie un loyer de 300 euros par mois. Là encore, son allocation restera la même: 159 euros par mois.

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • brun3686
    21 novembre08:51

    Qu'est-ce qu'il y d'anormal à calculer au plus juste ? L'impôt s'ajuste selon le revenu, les allocs aussi.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer