Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

À Sète, un appartement de 50 m² mis aux enchères à 3000 euros
Le Figaro05/05/2021 à 06:00

(Crédits photo : Pixabay - Radek K. Wylon )

(Crédits photo : Pixabay - Radek K. Wylon )

La vente est prévue le 17 mai mais la visite des lieux est programmée ce vendredi à 14h. Le tarif ne devrait pas en rester là.

Alors que les ventes aux enchères immobilières dans les villes sont de plus en plus concurrentielles, cette annonce concernant un appartement à vendre à Sète (Hérault) a de quoi surprendre. La mise à prix n'y est que de 3000 euros alors que ce deux-pièces présente une surface de 48 m² et n'a rien d'une ruine. Le quotidien Midi Libre qui a relevé cette incongruité pointe d'ailleurs le fait que lors de la même vente judiciaire, organisée le lundi 17mai, à 14h, dans les locaux du tribunal de Montpellier, un appartement de la même ville, là encore un T2 mais d'une surface sensiblement plus faible est proposé à partir de 80.000 euros. Certes, il dispose d'un parking couvert mais cela ne justifie pas un tel écart dans une ville où le tarif moyen dans l'ancien s'affiche à 2790 €/m², à en croire les statistiques du site Meilleurs Agents. A ce prix-là, on arrive à la somme rondelette de 134.000 euros.

Les curieux et les riverains pourront visiter les lieux ce vendredi 7 mai, à 14h, au 20, rue Pierre-Sémard. Mais il y a fort à parier que le prix décollera immédiatement dès la mise aux enchères. Car l'appartement ne souffre d'aucun défaut rédhibitoire. Les lieux sont vides, en bon état comme en attestent les photos du dossier mis en ligne par le cabinet d'avocats SVA de Montpellier qui gère cette procédure. L'appartement se situe au 3e étage d'un immeuble de 1948 qui avait été occupé un temps par des marchands de sommeil. Les 28 appartements de l'immeuble du n°20 et de son voisin du n°18 ont été rénovés en 2014 avant d'être revendus à des particuliers comme le relate Midi Libre.

Une dette de 5300 euros

La grande majorité d'entre eux ont accepté de conventionner leur logement en s'engageant à pratiquer un loyer social pendant 9 neuf en échange d'avantages fiscaux. Cette vente aux enchères judiciaires découle d'une dette de charges non réglée au syndic des copropriétaires de la résidence et qui s'élève à quelque 5300 euros... Le document du cabinet d'avocats explique d'ailleurs que cette mise à prix de 3000 euros est celle «offerte par le poursuivant», ce qui explique ce montant aussi faible. À ce tarif-là, les copropriétaires de la résidence seraient évidemment largement gagnants...

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer