1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est un haut fonctionnaire et homme d'Etat Français. Il est également le huitième Président de la France sous le régime politique de la Vème République. Il est également le plus jeune Président Français de l'histoire. Avant d'accéder à la plus haute fonction, il a été Ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique sous la présidence de François Hollande. Il a été au début de sa carrière Inspecteur des finances puis Banquier d'affaires.

  • Reuters11.07.201911:06

    * Lancement à Cherbourg du submersible de Naval Group * Sous-marin "plus discret, plus endurant, plus moderne"-armée * Au-delà de la France, le Barracuda a séduit l'Australie PARIS, 11 juillet (Reuters) - Emmanuel Macron se rendra vendredi à bord du sous-marin d'attaque (SNA) à propulsion nucléaire de dernière génération Suffren, premier "bijou technologique" d'une série de six qui doit permettre d'ici 2030 de remplacer la flotte précédente, construite au début des années 80, plus petite et moins armée. Le chef de l'Etat et chef des armées assistera au lancement du submersible, fait de 800

  • Reuters10.07.201917:27
    5

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a défendu mercredi en conseil des ministres la baisse du niveau de remboursement de l'homéopathie dès le 1er janvier prochain puis la fin totale du remboursement à partir de 2021, une mesure qui suscite l'ire des trois laboratoires concernés et des homéopathes. Le chef de l'Etat "a rappelé qu'il ne s'agissait en aucun cas d'interdire aux Français l'usage et le recours aux médicaments d'homéopathie mais de considérer qu'il n'appartenait pas à la solidarité nationale de prendre en charge des traitements dont l'efficacité n'a pas fait l'objet d'une preuve indiscutable", a indiqué la porte-parole du gouvernement

  • Reuters10.07.201917:22
    4

    PARIS, 10 juillet (Reuters) - Emmanuel Macron a défendu mercredi en conseil des ministres la baisse du niveau de remboursement de l'homéopathie dès le 1er janvier prochain puis la fin totale du remboursement à partir de 2021, une mesure qui suscite l'ire des trois laboratoires concernés et des homéopathes. Le chef de l'Etat "a rappelé qu'il ne s'agissait en aucun cas d'interdire aux Français l'usage et le recours aux médicaments d'homéopathie mais de considérer qu'il n'appartenait pas à la solidarité nationale de prendre en charge des traitements dont l'efficacité n'a pas fait l'objet d'une preuve indiscutable", a indiqué la porte-parole du gouvernement

  • Reuters10.07.201916:36
    15

    par Elizabeth Pineau et Simon Carraud PARIS (Reuters) - A huit mois de l'échéance, Emmanuel Macron s'implique déjà largement dans les élections municipales de mars 2020, cruciales pour l'implantation territoriale de son camp, quitte à bousculer une fois de plus les partis établis. Le gain de grandes villes, Paris en tête, sera déterminant pour la visibilité de La République en marche (LaRem), née en 2016, qui a déjà réussi à faire quasiment jeu égal avec le Rassemblement national aux élections européennes du 26 mai

  • Reuters10.07.201916:21

    * Le chef de l'Etat s'active à Lyon et Marseille * A Paris, Griveaux se défend d'être un candidat présidentiel * Les Républicains dénoncent "l'agressivité" de l'Elysée * Des cas de conscience pour l'opposition par Elizabeth Pineau et Simon Carraud PARIS, 10 juillet (Reuters) - A huit mois de l'échéance, Emmanuel Macron s'implique déjà largement dans les élections municipales de mars 2020, cruciales pour l'implantation territoriale de son camp, quitte à bousculer une fois de plus les partis établis. Le gain de grandes villes, Paris en tête, sera déterminant pour la visibilité de La République en marche (LaRem), née en 2016, qui a déjà réussi à faire quasiment jeu égal avec le Rassemblement national aux élections européennes du 26 mai

  • Le Parisien10.07.201906:00
    2

    À l'Elysée, on bombe le torse. Jeudi après-midi, Emmanuel Macron reçoit 400 personnes dans la salle des fêtes du palais présidentiel pour un « événement » (sic) avec les « diasporas africaines »

  • Le Parisien09.07.201922:44

    Deux ans après avoir prononcé à Ouagadougou un discours décapant sur la relation franco-africaine - dans lequel il promettait notamment de renforcer les mobilités vers l'hexagone des étudiants et chercheurs africains et ouvrait la voie à la restitution des œuvres d'art spoliées - Emmanuel Macron remet ça chez lui, à l'Elysée.Devant quelque 350 invités supposés représenter la diversité de la diaspora africaine en France (simples résidents, binationaux ou afro-descendants), figures médiatiques comme le rappeur Abd al Malik ou simples militants d'associations, le président entend faire à la fois le bilan de ses engagements - tenus ou non - et donner une plus grande visibilité à ce qu'il revendique comme une des principales priorités de sa politique

  • Le Point09.07.201909:55
    2

    Dans la crise actuelle opposant les États-Unis et l'Iran, il est sans nul doute le chef d'État qui ?uvre le plus en coulisse pour amener les deux parties à la désescalade. Lundi, au soir de la reprise annoncée par Téhéran de ses activités prohibées d'enrichissement d'uranium, le président français Emmanuel Macron s'est entretenu avec son homologue américain Donald Trump pour discuter notamment « des efforts en cours pour s'assurer que l'Iran ne se dote pas de l'arme nucléaire », selon un communiqué de la Maison-Blanche

  • Le Parisien09.07.201906:54

    Donald Trump et Emmanuel Macron se sont entretenus au téléphone lundi, alors que l'Iran a annoncé produire désormais de l'uranium enrichi à au moins 4,5 %, au-delà de la limite autorisée par l'accord nucléaire conclu à Vienne en 2015. Une menace que Téhéran avait brandie le 8 mai, un an jour pour jour du retrait unilatéral des Etats-Unis de cet accord

  • Reuters08.07.201921:21

    (Actualisé avec entretien téléphonique Macron-Trump) PARIS, 8 juillet (Reuters) - Le conseiller diplomatique d'Emmanuel Macron, Emmanuel Bonne, qui s'était déjà rendu en Iran mi-juin, sera de nouveau à Téhéran mardi et mercredi pour tenter de contribuer à une "désescalade" en pleine crise sur la question du nucléaire, a-t-on indiqué lundi à l'Elysée. L'Iran a annoncé lundi avoir dépassé le seuil limite de 3,67% d'enrichissement d'uranium qui lui était imposé aux termes de l'accord conclu en 2015 avec les grandes puissances, dénoncé depuis par Donald Trump

  • Le Point08.07.201918:35

    Un véritable casse-tête ! Comment départager Gérard Collomb et David Kimelfeld, ex-alliés, désormais frères ennemis, tous deux partis à la conquête de la métropole de Lyon, au risque de compromettre les chances de LREM? ? Pour résoudre l'équation complexe des élections municipales et métropolitaines à Lyon, Emmanuel Macron a choisi la diplomatie de la table. Dimanche soir, après la finale de la Coupe du monde féminine de football, il a dîné en tête à tête avec Gérard Collomb chez Léon de Lyon, une institution du premier arrondissement, à deux pas de l'hôtel de ville

  • Reuters08.07.201918:22

    PARIS, 8 juillet (Reuters) - Le conseiller diplomatique d'Emmanuel Macron, Emmanuel Bonne, qui s'était déjà rendu en Iran mi-juin, sera de nouveau à Téhéran mardi et mercredi pour tenter de contribuer à une "désescalade" en pleine crise sur la question du nucléaire, a-t-on indiqué lundi à l'Elysée. L'idée, "c'est vraiment la désescalade dans un contexte qui est très difficile parce qu'il y a un intérêt de part et d'autre à faire monter la pression", a déclaré une source à la présidence française

  • Reuters08.07.201917:27
    3

    PARIS (Reuters) - (Bien lire dans un entretien au Monde §§14-16) En visite à Lyon, Emmanuel Macron a demandé aux rivaux des prochaines élections municipales, l'actuel maire Gérard Collomb et le président de la métropole David Kimelfeld, de "travailler ensemble" pour la ville et éviter une guerre fratricide. Après avoir dîné avec son ancien ministre de l'Intérieur dimanche, puis petit-déjeuné lundi avec David Kimefeld, le chef de l'Etat a lancé un appel au rassemblement, en se gardant de prendre parti

  • Reuters08.07.201917:23

    (Bien lire dans un entretien au Monde §§14-16) * Le président s'est entretenu avec Collomb et Kimelfeld * Il veut qu'ils "agissent ensemble", mais rien n'est réglé * Macron a l'oeil sur les grandes villes pour les municipales PARIS, 8 juillet (Reuters) - En visite à Lyon, Emmanuel Macron a demandé aux rivaux des prochaines élections municipales, l'actuel maire Gérard Collomb et le président de la métropole David Kimelfeld, de "travailler ensemble" pour la ville et éviter une guerre fratricide. Après avoir dîné avec son ancien ministre de l'Intérieur dimanche, puis petit-déjeuné lundi avec David Kimefeld, le chef de l'Etat a lancé un appel au rassemblement, en se gardant de prendre parti

  • Le Parisien08.07.201915:04

    « Je respecte la liberté d'opinion, la liberté syndicale, mais à la fin des fins, on ne peut pas prendre nos enfants et leurs familles en otages. » Emmanuel Macron s'est exprimé ainsi, dimanche, lors d'une interview à Franceinfo à propos des enseignants qui ont retardé la remise des notes de leurs copies du bac

  • Le Parisien08.07.201914:54

    Un dîner avec le maire de Lyon, Gérard Collomb, ce dimanche. Un rendez-vous avec David Kimelfeld, le président de la métropole, ce lundi matin

  • Reuters08.07.201908:19
    4

    LYON (Reuters) - Emmanuel Macron s'est entretenu avec le maire de Lyon Gérard Collomb dimanche soir, à la veille d'un petit-déjeuner avec le président de la métropole David Kimelfeld, à l'heure où la rivalité entre les deux "marcheurs" fait craindre une guerre fratricide lors des élections municipales de 2020. L'ancien ministre de l'Intérieur, qui a quitté le gouvernement en octobre 2018 pour revenir à Lyon et préparer les échéances à venir, convoite la métropole - où lui a succédé son ex-dauphin qui compte bien reconquérir son siège l'an prochain

  • Reuters08.07.201907:46
    11

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a qualifié dimanche de "prise en otages" la rétention de copies du baccalauréat par des enseignants hostiles à la réforme du lycée, insistant sur un nécessaire "sens du devoir" en dépit "des désaccords". L'édition 2019 de cet examen bicentenaire a été entachée par une affaire de fraude et bousculée par une grève d'enseignants, qui ont retenu des copies ou des notes dans certaines académies

  • Reuters07.07.201922:46

    LYON, 7 juillet (Reuters) - Emmanuel Macron s'est entretenu avec le maire de Lyon Gérard Collomb dimanche soir, à la veille d'un petit-déjeuner avec le président de la métropole David Kimelfeld, à l'heure où la rivalité entre les deux "marcheurs" fait craindre une guerre fratricide lors des élections municipales de 2020. L'ancien ministre de l'Intérieur, qui a quitté le gouvernement en octobre 2018 pour revenir à Lyon et préparer les échéances à venir, convoite la métropole - où lui a succédé son ex-dauphin qui compte bien reconquérir son siège l'an prochain

  • Reuters07.07.201921:55

    PARIS, 7 juillet (Reuters) - Emmanuel Macron a qualifié dimanche de "prise en otages" la rétention de copies du baccalauréat par des enseignants hostiles à la réforme du lycée, insistant sur un nécessaire "sens du devoir" en dépit "des désaccords". L'édition 2019 de cet examen bicentenaire a été entachée par une affaire de fraude et bousculée par une grève d'enseignants, qui ont retenu des copies ou des notes dans certaines académies

Les Risques en Bourse

Fermer