1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Volumes d'investissement et prix en forte hausse au 1er trimestre 2020 pour l'immobilier de bureaux en Île-de-France
Primaliance10/04/2020 à 08:00

Volumes d'investissement et prix en forte hausse au 1er trimestre 2020 pour l'immobilier de bureaux en Île-de-France

Paradoxalement, alors que la crise du COVID-19 commençait à se développer en fin de trimestre et que la plupart des commerces ont baissé le rideau dès le 15 mars, le volume d'investissements en immobilier d'entreprise au 1er trimestre 2020 aura été d'excellente facture, avec 6,2 milliards € engagés, soit une hausse de 28% par rapport au 1er trimestre 2019, d'après une étude de Knight Frank.

Si l'on se focalise sur le seul immobilier tertiaire francilien, la hausse des volumes investis aura été encore plus spectaculaire : + 89% au 1er trimestre 2020 par rapport au 1er trimestre 2019, à 5,3 milliards € selon Immostat. Ce chiffre remarquable s'explique par la plus forte concentration de bureaux dans cette région par rapport à la moyenne nationale, sachant que l'investissement en commerces s'est pour sa part affiché en berne au 1er trimestre 2020 (-33% par rapport au T1 2019).

De façon logique, cette forte demande globale en immobilier tertiaire a poussé les prix vers le haut, en particulier pour les bureaux franciliens dont les prix s'élèvent en moyenne à 7 850 € / m2 droits inclus au T1 2020 selon Immostat, soit + 16% sur les 12 derniers mois !

Knight Frank estime que le 1er trimestre 2020 a été historique, d'autant plus que les 15 derniers jours ont été neutralisés par le début du confinement. « Il s'agit du troisième meilleur trimestre de l'histoire après 2006 et 2007 », estime Matthieu Garreaud, co-directeur du département Investissement de Knight Frank France. « Les sommes engagées au 1er trimestre 2020 auraient même pu être plus élevées si la mise en place des mesures de restrictions n'avait pas sévèrement freiné l'activité dès la mi-mars ».

Mais difficile de savoir à ce stade comment la crise sanitaire du Covid-19 va percuter le marché. Knight Frank n'est pas exagérément pessimiste à ce sujet. « L'immobilier devrait malgré tout garder une bonne place dans les stratégies de placement des investisseurs. Ceux-ci jugeront les différents segments de marché à l'aune de leur capacité de résistance. Ils privilégieront par conséquent les actifs core afin de sécuriser leurs flux locatifs dans un contexte de hausse des défaillances d'entreprises et de remontée des taux de vacance », analyse Matthieu Garreaud.

Retrouvez cet article sur Primaliance.com

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bearnhar
    10 avril13:35

    Pour l'immobilier de bureaux et de grandes surfaces, c'est curieux ils n'ont jamais de problème de foncier.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer