Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Trottinettes électriques: les règles de circulation qui changent à la rentrée
information fournie par Le Figaro04/09/2019 à 08:00

Trottinettes électriques: les règles de circulation qui changent à la rentrée (Crédits photo : Adobe Stock)

Trottinettes électriques: les règles de circulation qui changent à la rentrée (Crédits photo : Adobe Stock)

Le gouvernement et la Ville de Paris ont renforcé leur réglementation concernant la circulation des trottinettes électriques. Ces nouvelles règles s'appliquent en cette rentrée.

Alors que les trottinettes électriques envahissent les rues de France, elles deviennent le nouveau cauchemar des piétons et des automobilistes. Moyens de transport pratiques, a priori non polluants, et accessibles, les trottinettes électriques et autres EDP (engins de déplacement personnels) sont aussi utilisées par des usagers à la conduite incivile, voire dangereuse, avant d'être abandonnées n'importe où sur la voie publique. Le tout marqué par un flou réglementaire.

Le cœur du problème réside dans le fait que les EDP motorisés - trottinettes électriques, gyropodes, hoverboards… - n'appartiennent à aucune catégorie du Code de la route. Les ministères de l'Intérieur et des Transports ont donc prévu un décret modifiant le Code de la route pour établir le statut des EDP, applicable dès le 1 septembre. La Ville de Paris avait de son côté pris ses dispositions concernant les trottinettes électriques, avec des mesures appliquées dès le 1er juillet.

À partir de septembre, dans toute la France, il est interdit de conduire un EDP lorsqu'on a moins de 12 ans, de prendre un ou plusieurs passagers avec soi, porter des écouteurs ou un casque audio en conduisant, et de circuler à plus de 20km/h. Les usagers ont pour obligation de rouler sur les pistes et bandes cyclables lorsqu'il y en a. A l'inverse il est interdit de circuler en EDP sur la chaussée lorsqu'on sort d'une aglomération.

A Paris spécifiquement, la circulation sur les aires pietonnes et les zones de rencontre est limitée à 8km/h, et elle est interdite dans les parcs et jardins. Les Parisiens ne seront plus menacés par les trottinettes slalommant entre les piétons. Circuler sur les trottoirs devient strictement interdit, tout comme stationner ailleurs que sur les places reservées aux voitures et deux-roues motorisés.

Circuler sur le trottoir, 1.500 euros d'amende

Les sanctions aux règles sont prévues: 35 euros d'amende si l'on ne respecte pas les règles de circulation. Et plus specifiquement, si on circule sur un trottoir sans y être autorisé, l'amende passe à 135 euros. Enfin, l'amende est de 1.500 euros si on roule avec un engin dont la vitesse maximale n'est pas limitée à 20km/h. La Ville de Paris a déjà demandé aux opérateurs de brider la vitesse de leurs trotinettes électriques.

Pour rappel, ces conditions ne concernent que les modes de circulation motorisés.

0 commentaire

Annonces immobilières