Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Toulouse : elle apprend qu'elle doit payer plus de 35 000 € de taxe d'habitation pour sa petite maison
information fournie par Boursorama avec Newsgene17/01/2022 à 14:38

La retraitée, victime d'une perte de revenus récemment, n'est même pas éligible au paiement de la taxe d'habitation. (illustration) (PIXABAY / moerschy)

La retraitée, victime d'une perte de revenus récemment, n'est même pas éligible au paiement de la taxe d'habitation. (illustration) (PIXABAY / moerschy)

À Toulouse, une esthéticienne à la retraite a reçu début janvier un avis de prélèvement de 35 900 € pour le règlement de la taxe d'habitation de sa petite maison située dans le quartier de Lardenne. La contribuable avait seulement fait une erreur de saisie lors de sa déclaration d'impôts. Le dossier est en cours de régularisation.

Début janvier, une retraitée vivant dans le quartier de Lardenne à Toulouse (Haute-Garonne) a eu des sueurs froides. En ouvrant un courrier des finances publiques, elle a découvert que les impôts allaient lui prélever 35 900 € d'ici la fin de l'année 2022 au titre de la taxe d'habitation, rapporte La Dépêche .

Le dossier va être régularisé

Quelques mois plus tôt, cette ancienne esthéticienne avait pourtant fait une simulation lui indiquant qu'elle était exonérée de cet impôt depuis la perte de ses revenus. « Je n'ai pas cette somme, a déclaré la retraitée, interrogée par La Dépêche . J'aurais dû vendre la maison pour payer cette taxe d'habitation. »

Après avoir tenté sans succès de contacter les services compétents, la Toulousaine a envoyé un courrier électronique aux services des impôts du département. La Direction régionale des finances publiques lui a finalement répondu vendredi 14 janvier.

Après enquête, il s'avère que la retraitée toulousaine a fait une « erreur de saisie » en remplissant sa déclaration d'impôts qui a conduit au calcul erroné de la taxe. La situation est en cours de résolution.

6 commentaires

  • 23 janvier10:07

    Si elle avait fait ce genre d'erreur lors de sa déclaration de revenus, l' I.R. aurait dû bouger aussi par rapport à l'année précédente et elle s'en serait aperçu aussi. J'ai du mal à comprendre puisque c'est automatique et que l'un engendre ou non un impôt de l'autre.


Annonces immobilières