Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Succession : qui sont vos héritiers ?
information fournie par Le Revenu18/02/2020 à 07:30

Qui hérite selon la situation familiale ? Réponse dans cet article. (© Artelette)

Qui hérite selon la situation familiale ? Réponse dans cet article. (© Artelette)

Même si c’est la dernière des choses à laquelle vous avez envie de penser, savez-vous qui récupèrera vos biens si vous veniez à disparaître ? Sans disposition de votre part, le code civil a tout prévu pour vous. Alors autant vérifier que cela correspond à vos souhaits.

Si, vous pensez que seules les grandes fortunes sont concernées, vous vous trompez. Il suffit d’être propriétaire de son logement, ou d’avoir mis de côté quelques économies pour passer par la case succession.

C’est la situation familiale du défunt qui donne les clés de la répartition de l’héritage. Au décès, les biens sont transmis aux héritiers en fonction d’un ordre de priorité défini par la loi. Si vous n’avez rien prévu de votre vivant, voilà ce que vous devez retenir.

Vous êtes marié (ou pacsé avec testament) avec des enfants communs

Le conjoint et les enfants se partagent l’héritage en fonction de l’option choisie par le conjoint qui peut garder l’usufruit de tous les biens ou recevoir le quart du patrimoine en pleine propriété.

La première solution permet au conjoint l’usage et les revenus de tous les biens du défunt, ce qui lui permet de conserver le même train de vie. Les enfants se partagent alors la nue-propriété. Concrètement, avec cette option les enfants devront attendre le décès de l’usufruitier (conjoint survivant) pour hériter réellement.

Si le conjoint choisit de recevoir le quart de l’héritage en pleine propriété, les enfants se partageront les ¾ des biens restant par parts égales.

Attention les règles diffèrent si le défunt laisse des enfants d’une précédente union. Dans ce cas l’option en usufruit pour le

Lire la suite sur LeRevenu.com

1 commentaire

  • 18 février08:44

    Surtout éviter d'être toujours propriétaire avant la succession.


Annonces immobilières