1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Succession : Bercy assure que le transfert de nue-propriété n'est pas remis en cause
Boursorama avec Newsgene30/01/2019 à 10:55

(Pixabay / Tama66)

Le ministère de l'Action et des Comptes publics a tenu à rassurer les professionnels de la gestion patrimoniale. Ces derniers craignaient que la définition plus stricte de l'abus de droit ne rende illégale la transmission de la nue-propriété d'un bien de son vivant. Dans un communiqué publié samedi 19 janvier, le gouvernement a assuré que cette pratique n'était pas en danger.

Les spécialistes de la gestion de patrimoine peuvent souffler : la nouvelle définition de la notion d'abus de droit ne concernera pas le démembrement de propriété.

« La nouvelle définition de l'abus de droit ne remet pas en cause les transmissions anticipées de patrimoine, notamment celles pour lesquelles le donateur se réserve l'usufruit du bien transmis », a ainsi assuré le ministère de l'Action et des Comptes publics dans un communiqué publié ce samedi 19 janvier. « L'inquiétude exprimée n'a donc pas lieu d'être », estime Bercy.

La pratique demeure légale

La transmission à ses enfants de la nue-propriété d'un bien immobilier par le propriétaire vivant qui en conserve l'usufruit est donc toujours possible et légale. « Sous réserve bien entendu que les transmissions concernées ne soient pas fictives », précise le ministère. Utilisée pour des logements ou des titres d'entreprise, la pratique est souvent conseillée par les professionnels de la gestion patrimoniale car elle offre un avantage non négligeable : réduire les droits de succession.

« La loi fiscale elle-même encourage les transmissions anticipées de patrimoine entre générations parce qu'elles permettent de bien préparer les successions, notamment d'entreprises, et qu'elles sont un moyen de faciliter la solidarité intergénérationnelle », indique ainsi le communiqué.

La loi de finances 2019 avait généré des craintes

La mise au point de Bercy était nécessaire. L'article 109 de la loi de finances pour 2019 rend en effet illégaux les montages effectués avec un objectif « principalement » fiscal. Auparavant, seules les pratiques à but « exclusivement » fiscal étaient concernées. Les experts redoutaient que cette modification dans la terminologie ne remette en cause de nombreux démembrements.

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • milano12
    21 janvier19:27

    ils nous prennent pour des K ? menteur ça a été vote la nuit a l assemblée

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer