Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Prêt immobilier : vers une hausse des taux d'intérêt ?
information fournie par Moneyvox28/10/2021 à 14:09

Légère hausse sur les taux, faut-il s'en inquiéter ? ( Crédits : ©hakinmhan- stock.adobe.com)

Légère hausse sur les taux, faut-il s'en inquiéter ? ( Crédits : ©hakinmhan- stock.adobe.com)

« En toute logique, les taux devraient légèrement augmenter » : dans son dernier Observatoire du crédit immobilier, le courtier Meilleurtaux prédit une possible remontée des taux. Les raisons.

Par MoneyVox,

Les taux des crédits immobiliers sont extrêmement bas depuis plusieurs années. Une situation favorable aux emprunteurs qui deviennent propriétaires ou qui font racheter leurs emprunts. Mais cette tendance à la baisse pourrait bien s'inverser dans un avenir proche. C'est en tout cas ce que laissent à penser plusieurs facteurs. Le point sur cette situation qui pourrait marquer l'année 2022, et grignoter la capacité d'endettement des Français.

Une conjoncture favorable à la hausse des taux d'intérêt

Le 32e Observatoire du crédit immobilier a été publié par Meilleurtaux. Celui-ci fait état d'une prédiction inquiétante : "En toute logique, les taux devraient légèrement augmenter, de 1 % en moyenne aujourd'hui à 1,25 % ou 1,30 % en janvier" a ainsi déclaré Maël Bernier, directrice de la communication du courtier.

Cette annonce fait écho à plusieurs facteurs laissant à penser que les taux d'intérêt pourraient repartir à la hausse. Le premier ? Certains indicateurs montrent un regain économique, à commencer par le taux d'inflation qui a atteint les 2 % sur un an au mois de septembre, bien au-delà du niveau des années précédentes. Les titres de dettes de l'Etat français font aussi parler d'eux : les OAT 10 ans, sur lesquels sont basés les taux immo, sont enfin repassés dans le vert.

La proposition de loi qui inquiète les banques

Il est important de souligner que les indicateurs économiques ne sont pas mécaniquement vecteurs de hausse de taux, mais qu'ils créent un climat favorable à une telle décision. En revanche, un second élément pourrait avoir une véritable influence sur les conditions des financements immobiliers : une proposition de loi est à l'étude, permettant aux emprunteurs de changer d'assurance de prêt à tout moment. Aujourd'hui, cette possibilité n'est envisageable à tout moment qu'au cours de la première année de souscription, puis à chaque date anniversaire moyennant un délai de préavis d'au moins 2 mois.

Patricia Lemoine, la députée de Seine-et-Marne à l'origine de ce texte, entend bien faciliter la vie des emprunteurs. Mais une telle liberté pourrait engendrer une hausse des taux de la part des banques. En cause ? L'assurance emprunteur est l'une de leur principale source de revenus, et une telle loi pourrait avoir des conséquences néfastes sur leurs bénéfices.

Quels pourraient être les taux pratiqués dans les mois à venir ?

Si Meilleurtaux mise sur des taux d'intérêt moyens de 1,25 à 1,30 % en janvier 2022, cette prévision reste à affiner. Maël Bernier elle-même nuance son discours : "La prudence est de mise : il y a eu des précédents, durant les dernières années, où la logique voulait que les taux remontent et où ils ont continué à baisser". Actuellement, les ménages qui empruntent sur 20 ans peuvent prétendre à un taux de 1 %, alors que ce taux était, pour comparaison, de 2,40 % en 2015. Cette baisse significative des conditions en vigueur peut permettre de réduire ses mensualités, et donc de limiter son taux d'endettement, ou d'emprunter plus afin d'acquérir un bien immobilier davantage en accord avec ses critères d'achat (plus grand, plus proche de son domicile, avec des prestations supplémentaires…). En attendant de savoir ce que le futur réserve aux emprunteurs, les taux d'intérêt restent donc à un niveau record, incitant à devenir propriétaire ou à faire réviser son crédit immobilier actuel par l'intermédiaire d'un rachat de crédit, par une autre banque, ou d'une renégociation de prêt, par sa propre banque.

0 commentaire

Annonces immobilières