Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Prélèvement à la source : combien allez-vous payer en janvier ?
information fournie par Café de la Bourse11/01/2022 à 08:30

(Crédits photo : pxhere.com -  )

(Crédits photo : pxhere.com - )

Le prélèvement à la source, entré en vigueur au 1er janvier 2019, consiste à déduire chaque mois des salaires versés le montant de l'impôt. Pour cela, un taux de prélèvement à la source est calculé sur la base de la dernière déclaration de revenus. Il peut être modifié tout au long de l'année si vos revenus évoluent (à la hausse ou à la baisse) ou si vous rencontrez une modification de votre situation comme un mariage, un divorce, une naissance, un décès au sein du foyer fiscal, etc.

Quelles modifications interviennent avec la nouvelle année civile ? Quel taux de prélèvement à la source est appliqué depuis le 1er janvier 2022 ? Comment le modifier ? Avez-vous forcément intérêt à le faire ? Toutes nos explications.

Un taux basé sur votre déclaration de revenu du printemps

Vous avez procédé en 2021 à une modification du taux de prélèvement à la source ? Attention, si vous n'avez pas confirmé cette modification dans votre espace particulier sur le site des impôts avant le 8 décembre, c'est un autre taux qui s'appliquera à compter du 1er janvier 2022 En effet, si vous avez modifié votre taux de prélèvement à la source en 2021, le nouveau taux s'appliquera seulement jusqu'au 31 décembre 2021. À compter du 1er janvier 2022, le taux appliqué est celui qui aura été calculé à l'issue de votre déclaration de revenus 2020 que vous avez effectuée au printemps 2021.

Si vos revenus ou votre situation personnelle ont changé depuis et que vous ne souhaitez pas que ce taux s'applique à compter du 1er janvier 2022, alors vous devrez de nouveau intervenir dans votre Espace Particulier pour moduler votre taux.

À noter : si le taux calculé à partir de la déclaration de revenus 2020 (réalisée au printemps 2021) est supérieur au taux modulé, alors le taux modulé cesse de s'appliquer au 31 août 2021 et le nouveau taux (supérieur) est appliqué à partir du 1er septembre 2021.

Le guide pour actualiser son taux

Pour modifier son taux de prélèvement à la source, rendez-vous sur le site impots.gouv.fr et connectez-vous à votre espace particulier à partir duquel vous pourrez accéder à la rubrique « Gérer mon prélèvement à la source ».

Vous aurez alors le choix entre signaler un changement de situation ou bien déclarer une hausse ou une baisse de revenus (auquel cas vous devrez communiquer l'estimation de vos revenus pour l'année 2021).

Attention, si vous souhaitez procéder à une baisse de votre taux de prélèvement à la source, celle-ci doit être d'au moins 10 % pour être prise en charge par l'administration fiscale.

Lire aussi : Les principes de base du prélèvement à la source

Avez-vous intérêt à actualiser votre taux ?

Avant de modifier votre taux de prélèvement à la source, vous pouvez vous demander si cela est forcément avantageux pour vous. Si le taux prélevé est plus élevé que ce à quoi vous avez droit (vos revenus ont baissé ou bien votre foyer fiscal compte une part en plus), il est dans votre intérêt de le modifier au plus vite. Notez que le service des impôts applique le nouveau taux 1 à 3 mois après changement dans votre espace particulier.

En revanche, si le taux qui vous est appliqué est inférieur au taux qui devrait vous être appliqué en raison par exemple d'une hausse récente de vos revenus, il n'est pas forcément judicieux de le signaler à l'administration fiscale immédiatement. Attention tout de même à anticiper la hausse du taux de prélèvement à la source qui vous sera appliqué par la suite en conservant les avoirs nécessaires sur un placement à capital garanti, qui vous permettra de récupérer ces fonds facilement tout en faisant fructifier ce capital en attendant la régularisation de votre situation (la prise en compte de vos nouveaux revenus lors de la prochaine déclaration de revenus).

8 commentaires

  • 11 janvier11:11

    rebra: qui assure GRATUITEMENT l'éducation de tes enfants ? Qui gère les infras de ton pays ? qui assure ta sécurité ( même si on peut discuter la dessus pendant des heures ) ? qui te soigne ? qui subvient à tes besoins si tu es au chômage ? etc ... Je paie des impôts et plutôt pas mal. Et j'en suis fier même si on peut douter de l'efficacité de l'usage qu'il en est fait.


Annonces immobilières