1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nicolas Hulot défend l'interdiction des pailles et autres plastiques à usage unique

Le Figaro03/07/2018 à 20:24

FIGARO DEMAIN - Le ministre de la Transition écologique dévoilera ce mercredi un plan pour la biodiversité. Il confie au Parisien sa volonté de limiter les plastiques à usage unique.

La France pourrait emboîter le pas de la Grande-Bretagne. Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, dévoilera ce mercredi un plan pour la biodiversité afin d'enrayer le déclin des espaces naturels et des espèces. Parmi les mesures qui seront annoncées, le ministre souhaite notamment «la fin des plastiques non biodégradables avec un objectif de zéro plastique rejeté dans les océans en 2025. C'est extrêmement ambitieux», confie-t-il au Parisien .   

Concrètement, il soutient «l'interdiction, dans la loi issue des États généraux de l'alimentation, des pailles et des mélangeurs. D'autres produits, notamment ceux à usages uniques, suivront», annonce Nicolas Hulot.

Une mesure qui devrait réjouir les ONG et défenseurs de l'environnement. Les images de pailles retrouvées dans les narines des tortues ont sensibilisé la planète aux conséquences dommageables de ces tubes de plastique, dont l'utilité est superflue. «Leur petite taille fait qu'elles sont difficiles à recycler» explique Flore Berlingen, de l'association Zéro Waste. «Souvent par l'effet du ruissellement elles finissent dans la nature ou dans l'océan».

» LIRE AUSSI - #PlasticAttack: une initiative efficace pour lutter contre le suremballage

Un des 10 déchets les plus ramassés sur les côtes françaises

Récemment, la pétition publiée par l'association Bas les pailles a récolté près de 150.000 signataires sur la plateforme Change.org. Ce collectif crée par l'anthropologue Mounia El Kotni milite pour la fin des pailles en plastiques en France. «En France chaque jour 8,8 millions de pailles sont utilisées et jetées et ce uniquement dans la restauration rapide. Les pailles en plastique font partie des 10 déchets les plus ramassés sur les côtes françaises», avance celle qui a posté la pétition.

Une fois en mer, les poissons et les oiseaux confondent les pailles avec de la nourriture, d'autant plus facilement que la paille se fragmente en petits morceaux au fil du temps. «Et tout cela nous revient évidemment: ingéré par les animaux, ce plastique se retrouve la plupart du temps... dans nos assiettes.» peut-on lire sur la page de la pétition.

La France ne sera pas le premier pays à interdire ces petits morceaux de plastique qui garnissent nos jus de fruits et cocktails, ancrés dans les habitudes des consommateurs et des restaurateurs. Au Canada, la ville de Tofino en Colombie-Britannique a éradiqué les pailles en plastique depuis 2016. Aux États-Unis, Seattle est devenue la première ville à interdire les pailles en plastique dès l'été 2018. Mickaël Gove, le ministre de l'environnement anglais, a annoncé le mois dernier qu'il voulait interdire les pailles en plastique. L'Écosse, le Costa Rica, le Belize, le Kenya et Taiwan prévoient également une interdiction totale ou partielle des pailles en plastique.

En France, des engagements ont déjà été pris pour réduire le nombre de déchets plastiques. En effet, le précédent gouvernement a déjà promis d'interdire la vente en grandes surfaces de vaisselle en plastique jetables, des cotons-tiges en plastique ainsi que des micro-billes dans les produits de beauté d'ici 2020. Le pays pourrait donc franchir une nouvelle étape avec ces interdictions de plastique à usage unique voulues par le ministre.



Société, santé, environnement, éducation, énergie

» Découvrez les acteurs et initiatives du changement

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.