Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Malade la nuit ou le dimanche ? «Appelez le 15»

Le Figaro13/01/2015 à 19:43

EN IMAGES - L'Agence régionale de santé d'Île-de-France lance une campagne de communication pour inciter les Franciliens à appeler le numéro d'urgence en cas de problème de santé imprévu, plutôt que de se rendre dans les hôpitaux saturés.

«Samedi 17h. Petite gastro ou appendicite aigüe?», «3h du matin. Crise d'angoisse ou crise cardiaque?». L'Agence régionale de santé d'Île-de-France lance à partir de mi-janvier et durant tout le premier trimestre de 2015 une campagne visant à inciter les Franciliens à appeler le 15 avant de se précipiter aux urgences des hôpitaux de Paris en cas de problème de santé imprévu la nuit, le week-end ou les jours fériés. Son objectif est «d'éviter les passages aux urgences inappropriés tout en assurant la qualité et la sécurité de la prise en charge des usagers».

D'après un sondage réalisé l'an dernier par TNS Sofres pour l'ARS, une majorité de Franciliens (54%) déclare ne pas savoir précisément quoi faire en cas de maladie imprévue. Le week-end et la nuit, ils se dirigent donc en priorité vers les services d'urgences des hôpitaux. Et 66% des sondés pensent que l'appel au 15 est réservé aux cas très graves.

En 2012, 18 millions de passages ont été enregistrés dans les services d'urgences en France - un chiffre en hausse de 30% en dix ans - dont 3,5 millions étaient évitables, a constaté la Cour des comptes dans son dernier rapport annuel sur la Sécurité sociale. Malgré ce bond vertigineux, l'AP-HP s'est fixé l'objectif ambitieux de réduire par deux le temps de prise en charge aux urgences d'ici à cinq ans, notamment en améliorant l'orientation en amont des patients. Aujourd'hui, le temps moyen de prise en charge en région parisienne est de 4 heures pour les adultes et de 2h25 pour les enfants.

C'est pourquoi l'ARS rappelle le rôle du 15 qui est «en effet le numéro à composer pour l'urgence vitale, mais pas seulement». Les centres 15, souligne-t-elle, prodiguent aussi conseils aux personnes confrontées par exemple en pleine nuit à un problème de santé, mais les orientent aussi vers «une consultation dans un lieu fixe de garde, une visite à domicile, un recours à l'aide médicale urgente ...»

Cette campagne sera diffusée dans la presse et via des affiches sur les devantures de pharmacies ou dans les abribus. «Des affiches et des flyers seront également distribués dans les établissements de l'AP-HP, dans des cabinets de médecine générale et de pédiatrie, ainsi que dans les mairies», précise l'ARS, qui renvoie vers le site medecinsdegarde.org pour davantage d'informations sur le 15.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.