Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les touristes français sont-ils râleurs et radins ?

Le Figaro02/08/2014 à 08:00

Alors que les vacances estivales battent leur plein, les Français sont-ils réellement les pires touristes d'Europe ? Analyse des clichés.

Encore une fois les Français ne sont pas épargnés sur leurs comportements en tant que touristes. Le site de réservation vacances en ligne Travelzoo a réalisé une étude «pour le clin d'oeil» sur la vision de ses abonnés européens sur les touristes étrangers. Les 2398 personnes ayant répondu à l'enquête ont -entre autres- décrit le touriste français. Et les adjectifs qui reviennent le plus souvent s'accordent avec les clichés de l'Hexagone.

Le touriste français est exigeant et râleur

Les deux vont de pair. Il n'est pas question de rater ses vacances, et les Français attendent effectivement beaucoup de ce moment où tout doit être parfait. Ces derniers sont d'autant plus regardants que le contexte économique est difficile. C'est donc plus leur frustration qui peut s'exprimer. Les touristes français ne se contentent pas de peu, c'est pourquoi ils semblent être les plus récriminants, explique Stéphane Renard, responsable éditorial de Travelzoo France.

Les Français sont des touristes arrogants

Ce cliché vient du fait que la plupart des Français ne font pas l'effort de parler une autre langue lorsqu'ils se déplacent à l'étranger (tout comme les Anglais soit dit en passant). «Ils font comme s'ils étaient toujours à la maison», décrit Stéphane Renard. De plus, les Français ont la réputation d'être fiers de leur pays, de leur culture, et ainsi de se sentir légèrement supérieurs aux autres.

Même en vacances, le Français est gastronome

L'amour de la gastronomie: nous touchons avec cette affirmation le summum du stéréotype. Et pourtant il se vérifie si l'on en croit Stéphane Renard. Le Français en vacances s'assure qu'il aura de la nourriture de qualité à disposition. Prendre du bon temps d'accord, mais faire une croix sur des services bien précis et la gastronomie, ce n'est pas envisageable. Sur ce point le Français se distingue nettement de ses voisins anglo-saxons qui se satisfont des sandwiches et buffet parfois médiocres.

Les touristes français sont près de leurs sous

Les Français ont besoin de leurs vacances et ne s'en privent pas dans la mesure du possible. En revanche, ils sont précautionneux quant à leur budget, d'où le succès grandissant des formules tout inclus (où le client paye en arrivant et est sûr de ne pas dépenser plus) et du camping. Mais ce qui fait le plus la réputation de l'avarice française est certainement le pourboire. Les Français, culturellement, ne laissent de pourboire que lorsqu'ils sont satisfaits du service, et encore, ce n'est pas un dû. Les Anglo-Saxons au contraire sont éduqués à donner un pourboire quel que soit le service proposé ou rendu.

L'élégance et le chic français ne sont plus à démontrer, ni même chez les touristes

Dans les esprits, la France reste le pays de la mode, du luxe et des marques. Dans les faits, le Français a tendance à faire plus attention à sa tenue. Notamment lorsqu'on pense aux Allemands, Britanniques ou même Espagnols qui se promènent en ville torse nu ou en tenue très décontractée. Le touriste français est plutôt mieux habillé, de manière estivale certes, mais même en vacances il prend soin de sa tenue.

Les Français sont les touristes les plus cultivés

Le guide du Routard, le Petit Futé, le guide Michelin: notre pays regorge de guides de voyage. De fait, les Français ont la réputation d'être instruits par rapport à leur destination. Les Espagnols les raillent gentiment en disant qu'«à Séville en plein été, il n'y a que les Français et les chiens dans les rues l'après-midi». Stéphane Renard confirme que les Français voyagent pour «prendre du bon temps, mais c'est aussi à visée culturelle».

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.