Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les maisons de ville s'arrachent à prix d'or à Manhattan

Le Figaro10/02/2015 à 18:40

Les maisons ne pèsent que 2,5% du marché immobilier de la péninsule new-yorkaise mais leur prix a augmenté deux fois plus vite que celui des appartements en 10 ans. Comptez 6 millions de dollars en moyenne.

Manhattan ce n’est pas qu’un ensemble de gratte-ciel et de tours de verre. Au pied de ces géants subsistent des maisons de villes, souvent plus hautes que leurs homologues parisiennes, qui représentent encore 2,5% du marché. Le courtier en immobilier Elliman vient de consacrer une étude à l’évolution de cette niche de luxe au cours des 10 dernières années. Il en ressort que le prix moyen de ces habitations a bondi de 51% depuis 2005 et que le prix au mètre carré a quasiment doublé (+90%). Dans le même temps, le prix des appartements du secteur n’a grimpé «que» de 25%.

Actuellement, selon l’étude, il faut donc compter 5,9 millions de dollars en moyenne pour s’offrir une de ces raretés. Quant au prix médian (la barre en dessous de laquelle s’efffectue la moitié des ventes), il s’affiche à 4,1 millions de dollars contre 950.000 dollars pour un appartement. «Il y a 10 ans, personne ne s’intéressait aux maisons de ville, exagère quelque peu Steven James, le président d’Elliman dans la presse locale. Aujourd’hui, ces maisons sont nos nouveaux châteaux.»

Selon Elliman, la plus grosse part (40%) des 321 maisons vendues en 2014 l’ont été au nord de Central Park. Mais c’est le quartier chic de l’East Side où les prix grimpent le plus vite. Le prix moyen y atteint désormais 8,5 millions de dollars, un tarif qui a doublé en 10 ans. Et pour s’offrir vraiment du luxe à l’échelle new-yorkaise, il faut débourser 17,6 millions de dollars (prix médian) pour s’offrir l’une des 30 maisons les plus chères mises en vente chaque année.

Malgré cette avalanche de millions et un record établi en 2006 à 53 millions de dollars pour la maison la plus chère de Manhattan (voir ci-dessus la vue de Harkness Mansion, à l’angle de la 5e avenue et de la 75e rue), ces chiffres restent encore bien au-dessous des appartements les plus recherchés qui viennent, eux, de franchir le cap des 100 millions de dollars. Avec plusieurs biens en stock affichés à des tarifs supérieurs au record de 2006, les agents immobiliers comptent bien battre leur record sur ce marché en 2015.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.