1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le PTZ pourrait finalement être maintenu partout en France
Le Figaro09/12/2019 à 06:00

Le PTZ pourrait finalement être maintenu partout en France (Crédits photo : Adobe Stock - )

Après l'Assemblée nationale, le Sénat a réclamé le maintien du Prêt à taux zéro dans les zones les moins tendues où il devait disparaître dès le 1er janvier.

Nouveau rebondissement dans le feuilleton de la prolongation du Prêt à taux zéro. Vertement critiqué dans un rapport publié le 7 novembre par l'Inspection générale des finances et le Conseil général de l'environnement et du développement durable, qui allait jusqu'à envisager sa suppression pure et simple, le PTZ a finalement fait le plein de soutiens parlementaires. Dès le 15 novembre, l'Assemblée nationale avait réclamé la prolongation du PTZ, dans les zones B2 et C, où il devait prendre fin au 1er janvier 2020. Un choix qui s'était fait contre l'avis du gouvernement.

Rebelote vendredi 5 décembre, lorsque le Sénat s'est finalement opposé à la suppression prévue du PTZ dans les zones rurales. Le rapporteur général de la commission des Finances du Sénat, Albéric de Montgolfier, avait pourtant déposé un amendement pour s'opposer à ce sursis pour le PTZ accordé par l'Assemblée nationale. Le lobbying des professionnels du bâtiment semble avoir porté ses fruits et Albéric de Montgolfier a finalement retiré son amendement.

Tenir jusqu'au vote définitif

«La volonté de la représentation nationale est désormais sans ambiguïté, puisqu'elle appelle unanimement de ses vœux au maintien de ce dispositif essentiel pour la cohésion des territoires et le parcours résidentiel des ménages modestes», s'est félicité Grégory Monod, président du syndicat professionnel LCA-FFB, réunissant constructeurs, promoteurs et aménageurs. De son côté, le président de la Fédération française du bâtiment, Jacques Chanut, rappelant que ce PTZ neuf «est devenu un véritable outil d'aménagement du territoire hors des grandes agglomérations», encourage les parlementaires «à tenir jusqu'au vote définitif de la Loi de finances pour 2020, car le PTZ neuf se révèle indispensable à l'équilibre des territoires».

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer