Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le propriétaire peut être jugé responsable d'un local prêté gratuitement
Le Figaro11/06/2020 à 08:19

Un propriétaire est responsable du local qu'il loue dès lors qu'il en conserve un droit d'usage (Crédits : pixabay)

Suite à l'incendie d'un local, le club qui en disposait gratuitement a été déclaré non responsable car le propriétaire avait gardé un droit d'usage de son bien.

L'emprunteur d'un bien est en principe responsable de sa bonne conservation, mais à la condition qu'il en soit le seul utilisateur. Lorsque le prêteur en partage l'usage avec lui, la présomption de responsabilité de l'emprunteur en cas de dégât ne tient plus, a observé la Cour de cassation, et il faut établir alors les responsabilités au cas par cas (Cass. CIv 1, 20.5.2020, V 19-10.559).

Le procès soumis à la Cour portait sur un local, prêté par son propriétaire à un club de sport et détruit par un incendie. Le propriétaire faisait valoir que l'emprunteur en était responsable, comme utilisateur, tout comme un locataire est a priori responsable de l'incendie. Chacun d'eux ne peut se dégager, selon le Code civil, qu'en prouvant n'y être pour rien, du fait de l'absence de faute de sa part ou de la survenance d'un événement fortuit ou de la force majeure.

Droit d'usage ou droit d'accès

Mais ces principes ne valent que si l'emprunteur du local, qui l'occupe gratuitement, en est le seul utilisateur, a dit la Cour. Dès lors que le propriétaire a conservé, selon leur accord, un droit d'usage, ou même un droit d'accès dans les lieux, il n'y a plus de présomption de responsabilité de l'emprunteur. Et il est sans importance, concluent les juges, que cette possibilité d'usage conservée par le prêteur ne soit pas exercée. Il suffit qu'elle soit prévue pour que la responsabilité présumée de l'emprunteur tombe

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer