Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le premier week-end des soldes a (finalement) attiré les Français dans les magasins

Le Figaro04/07/2017 à 06:00

Après une ouverture des soldes d'été sans euphorie mercredi, les consommateurs se sont largement rattrapés ce week-end, notamment dans les centres commerciaux et sur Internet: 27,1 millions d'acheteurs se sont fait plaisir.

C'était presque un faux départ. Les soldes d'été 2017 ont démarré mercredi 28 juin, sans grand entrain du côté des consommateurs. Il faut dire que, cette année encore, ces derniers avaient déjà été bien appâtés par des ventes privées et promotions qui étaient opportunément proposées durant l'épisode de canicule de la mi-juin. S'ils ne se sont pas rués dans les magasins le premier jour des soldes, malgré les forts rabais annoncés partout en France (entre 30% et 50% dès la première démarque), les Français se sont largement rattrapés lors du premier week-end, selon un sondage* réalisé par Toluna pour LSA et dévoilé ce lundi. En effet, 53,2% d'entre eux ont participé à ce grand rendez-vous commercial samedi et dimanche dernier. Soit 27,1 millions d'acheteurs.

» Des soldes qui suscitent moins d'attente

Alors que la fréquentation du premier jour d'ouverture des soldes, mercredi dernier, était en forte baisse par rapport à 2016 (-7,6 points), celle du week-end des 1er et 2 juillet affichait un bond de 6,5 points. L'an dernier, 46,7% des Français avaient participé au premier week-end des soldes d'été. «Avec la multiplication des promotions avant soldes, les consommateurs ne sont pas précipités en magasin dès le mercredi d'ouverture des soldes. Ils ont plutôt attendu le week-end pour chercher les bonnes affaires, attirés par les fortes remises proposées dès la première semaine dans la mode, le high-tech, l'électroménager et la maison/décoration», observe Philippe Guilbert, directeur général de Toluna. «Cet intérêt peut cependant s'émousser dans les prochaines semaines avec les contraintes de budgets déjà largement entamés par les ventes privées et les départs en vacances des juilletistes. Les six semaines officielles de soldes risquent de paraître très longues», prévient-il toutefois.

Dépense moyenne de 106,06 euros

Selon Philippe Guilbert, «le démarrage des soldes d'été 2017 présente une situation très contrastée par région et type de commerce». L'étude de Toluna montre ainsi qu'en Île-de-France et dans le Nord-Est, les consommateurs se sont massivement précipités sur les prix cassés. La fréquentation dans ces deux régions était en hausse de 10 points ce week-end par rapport au premier week-end de soldes d'été de 2016. Les centres commerciaux ont été les grands gagnants de cette frénésie d'achats (24% des Français s'y sont rendus pour faire les soldes), devant Internet (19,8%), les boutiques de centre-ville (17,1%), les supermarchés et hypermarchés (14,4%), et enfin, les grands magasins (11,7%).

Ce sont néanmoins les boutiques en ligne qui ont profité de la plus forte hausse de fréquentation (+5,4 points par rapport à il y a un an), grappillant ainsi toujours plus de parts de marché. «Les délais de livraison, très courts pour les principaux leaders du e-commerce, séduisent des consommateurs qui préfèrent éviter la cohue en magasin ou la déception de se déplacer pour rien», analyse Philippe Guilbert. En moyenne, les acheteurs ont dépensé 106,06 euros pour ces soldes, contre 118,20 euros l'an dernier. Les paniers moyens chutent mais la hausse de fréquentation permet aux ventes de progresser de 2,2% par rapport à 2016, selon Toluna.

* Le sondage Toluna QuickSurveys a été réalisé par Internet en France les 2 et 3 juillet 2017 auprès d'un échantillon de 1205 personnes de 18 ans et plus. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de la population en termes de région, sexe et âge (dispersion des professions).

» Ce que les Français achètent (encore) pendant les soldes

» De plus en plus de Français font les soldes sur leur téléphone portable

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.