Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La nouvelle maison la plus chère des États-Unis vaut 195 millions de dollars

Le Figaro19/11/2014 à 11:26

EN IMAGES - Le milliardaire américain Jeff Greene, qui a fait fortune dans l’immobilier, demande plus de 157 millions d’euros pour sa propriété de Berverly Hills. Un nouveau record.

En mettre plein les yeux à leurs visiteurs. C’est ce qu’ont, semble-t-il, cherché à faire l’architecte et le propriétaire qui ont imaginé la maison la plus chère actuellement en vente aux Etats-Unis. Cette propriété du milliardaire américain Jeff Greene, qui a justement fait fortune dans... l’immobilier, se trouve à Beverly Hills et domine Los Angeles. Une adresse qui fait rêver et un prix stratosphérique: cette maison est mise en vente 195 millions de dollars, soit 157 millions d’euros par le réseau spécialisé dans ses propriétés hors normes, Coldwell Banker Previews International. C’est un nouveau record aux Etats-Unis.

Son nom? «Palazzo di Amore», le Palais de l’Amour»... l’italien évoquant probablement le romantisme absolu pour certaines oreilles anglo-saxonnes comme le laisse supposer le récent mariage de George Clooney à Venise. C’est dans cette propriété que s’est marié son propriétaire il y a quelques années avec une jeune femme d’affaires, elle aussi dans l’immobilier, Mei Sze Chan.

N’imaginez pourtant rien d’intime pourtant dans cette propriété de 25 acres (10 hectares). Elle est faite pour se montrer et être vu. Avec plus de 3500 mètres carrés habitables, une suite de plus de 460 mètres carrés, elle peut en effet recevoir jusqu’à 1000 invités avec une salle de spectacles, un bowling et une discothèque. «Un style méditerranéen» (en tous cas au standard américain) et des vignes complètent les lieux.

La bonne santé de l’immobilier de luxe aux États-Unis

Mais qui est donc l’heureux propriétaire ce cette spectaculaire villa? Un certain Jeff Greene, self made man à l’américaine, qui possède aujourd’hui une trentaine de propriétés en Floride, 3500 appartements à Los Angeles et trois immeubles dans Manhattan à New York. Il l’avait achetée à un Saoudien en 2007 pour 35 millions de dollars avant de faire plusieurs dizaines de millions de dollars de travaux. Petite consolation, pour ceux que ces chiffres ahurissants effraieraient: Jeff Greene a rejoint le programme «giving pledge», promesse de don, de Bill Gates et Warren Buffet, par lequel des milliardaires s’engagent à donner la majeure partie de leur fortune à des oeuvres caritatives.

Les records sont faits pour être battus. Cette nouvelle propriété la plus chère mise en vente aux Etats-Unis en détrône une autre en lice depuis seulement un mois. Jusque là, c’est une villa, elle aussi mise en vente en Floride par Coldwell Banker Previews International, le «Palais Royal», qui pouvait se targuer d’être la plus chère du pays à 139 millions de dollars. A titre de comparaison, Céline Dion a mis en vente sa maison de Jupiter Island, en Floride, 62,5 millions de dollars.

Les acheteurs se laisseront-ils séduire et à quel prix? Aujourd’hui, le record pour une vente immobilière aux Etats-Unis est encore loin des ces chiffres, il s’élève à 120 millions de dollars (96 millions d’euros). Il revient à la «Copper Beach Farm» à Greenwich dans le Connecticut. «Ce record de mise en vente illustre la santé incroyable de l’immobilier de luxe et d’exception aux Etats-Unis», souligne Laurent Demeure, président de Coldwell Banker France et Monaco.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.