Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La maison en eau qui fait bouillotte l'hiver et se rafraîchit l'été

Le Figaro10/02/2015 à 09:56

Un inventeur hongrois teste actuellement un prototype de maison isolée avec des panneaux de double vitrage contenant de l’eau. Le projet séduit par ses perspectives d’économies d’énergie.

Il y avait déjà des maisons en paille aux vertus isolantes, voici désormais les maisons en eau. L’idée émane d’un inventeur hongrois, Matyas Gutai, 34 ans, qui développe et fait breveter son projet depuis près de 10 ans. Et pour prouver que le principe est tout sauf farfelu, il le teste actuellement sur un petit prototype dans sa ville natale de Kecskemét, au sud de Budapest, et planche sur une extension de bâtiment public destiné à sa commune.

Le principe est simple: la plupart des murs du bâtiment sont des panneaux de verre doublés, dont les intervalles sont remplis d’eau, une sorte de double vitrage isolé à l’eau plutôt qu’à l’air. L’intérêt de la manœuvre, c’est de profiter des vertus de l’eau et surtout de sa capacité à stocker la chaleur pour la restituer lorsque l’on en a besoin comme le ferait un convecteur. Et comme les panneaux d’eau sont reliés entre eux à travers la maison, on peut faire circuler le chaud ou le froid là où l’on en a le plus besoin.

Selon son promoteur cette méthode permet de disposer à la fois d’une isolation très efficace avec des panneaux ne mesurant que 5 cm d’épaisseur et d’une source de chaleur, voire de fraîcheur lors des nuits estivales, qui permet de faire de considérables économies d’énergie. Alliés à l’utilisation de la géothermie, ses panneaux permettraient selon son site Internet de réaliser jusqu’à 40 % d’économies.

Pour l’instant, le projet a décroché un financement de 50.000 euros auprès de l’Union européenne et du gouvernement hongrois et attirerait l’attention d’architectes et de spécialistes du bâtiment à travers le monde. Même si a Hongrie est un pays réputé pour ses sources d’eaux chaudes, c’est du côté des bains thermaux japonais en plein air que Matyas Gutai a mûri son projet alors qu’il étudiait l’architecture durable à Tokyo. Cet amateur d’art martiaux compte appliquer le principe de l’aïkido au bâtiment, en profitant de la puissance déployée par l’adversaire pour mieux le dominer. En l’occurrence, laisser circuler l’eau à travers une maison et en retirer le maximum de bénéfices. Un projet à suivre.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.