Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Française des Jeux va-t-elle supprimer le jackpot du vendredi 13 ?

Le Figaro 30/11/2015 à 15:25

La FDJ mène une réflexion sur le prochain tirage exceptionnel qui aura lieu au mois de mai 2016. Les attaques terroristes du vendredi 13 novembre ont modifié la donne.

C'était jusqu'alors présenté comme un jour de chance, où certains superstitieux bravaient le quotidien et achetaient un ticket de loto, dans le but unique de remporter le gros lot. Un véritable phénomène de société s'emparait autour de ce jeu de hasard, la Française des Jeux proposant un jackpot exceptionnel de 13 millions d'euros, lors de chaque Super Loto du vendredi 13. S'il n'y avait pas forcément d'heureux gagnant à chaque tirage, la FDJ profitait pleinement de ce jour peu banal. Le chiffre d'affaires augmentait de 34% lors d'une semaine ponctuée par un vendredi 13. Alors qu'ils sont entre 3 et 4 millions à tenter leur chance de manière habituelle, le nombre de joueurs oscille entre 6 et 8 millions lors de ce jour exceptionnel. Les jeux de tirage (Loto, Euromillions..) en profitent tout particulièrement puisque leur volume de ventes s'accélère à hauteur de 62%.

13 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2014

Un gain non négligeable pour la FDJ qui a enregistré un chiffre d'affaires à hauteur de 13 milliards d'euros en 2014. Trois milliards ont d'ailleurs été reversés à l'État, actionnaire à hauteur de 72%. Ce pactole représente près de 0,8% du budget total de la France. Mais depuis les attaques terroristes qui ont coûté la vie à 130 personnes le vendredi 13 novembre dernier, une réflexion est posée sur le maintien ou non du tirage exceptionnel, en ce jour désormais ancré dans toutes les mémoires. Stéphane Pallez, la présidente de la FDJ, s'est montrée, comme tous les Français, très marquée par les évènements qui ont touché le coeur de la capitale. Ils obligent donc à la réflexion au sein de l'entreprise, le vendredi 13 résonnant à jamais comme la date des sanglantes attaques terroristes, et non plus comme un jour de chance.

«Marquer le coup» après les évènements

Face à ce drame, la Française des Jeux va lancer dans les prochaines semaines une enquête auprès de ses 28 millions de clients afin d'évaluer la sensibilité sur le sujet. Un premier recensement a déjà été effectué permettant de connaître les impressions des joueurs vis-à-vis du vendredi 13. Alors que certains estiment qu'il faut «continuer à vivre nos valeurs, nos croyances et nos superstitions face au terrorisme», d'autres souhaitent marquer le coup et espèrent qu'un «hommage aux victimes» sera rendu lors de ce prochain jour qui aura lieu au mois de mai 2016. Plusieurs pistes seraient envisagées par la Française des Jeux, qui souhaite «marquer le coup» après ces évènements. Si le tirage pourrait rendre hommage aux victimes, il est également envisagé que celui-ci soit annulé lors de l'unique vendredi 13 de 2016 afin de commémorer au mieux ceux qui ont perdu la vie lors de ces attaques terroristes, à Paris. Selon nos informations, cette démarche «exceptionnelle» ne devrait pas se prolonger pour les prochains vendredi 13, inscrits sur le calendrier de l'année 2017.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.