1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'office HLM de Bobigny devrait bien annuler ses loyers
Le Figaro21/05/2020 à 10:39

L'office HLM de Bobigny a voté ce mercredi l'annulation des loyers, promis par la ville en pleine crise de coronavirus (Crédits photo : Wikimedia Commons - Clicsouris )

Malgré l'avis défavorable de la préfecture, ce bailleur social de Seine-Saint-Denis a voté l'exonération des loyers du mois d'avril.

L'office HLM de Bobigny a voté ce mercredi l'annulation des loyers, promis par la ville en pleine crise de coronavirus, malgré une requête de la préfecture qui demandait le report du vote pour des questions de droit, a-t-on appris auprès de la mairie. Le conseil d'administration de l'office HLM a voté «l'exonération des loyers du mois d'avril», précise la ville. «Cette exonération prendra la forme d'un remboursement des sommes quittancées par les locataires», ajoute-t-elle. La ville «s'engage à prendre à sa charge sous forme de subvention exceptionnelle de 800.000 euros» une partie des loyers pour compenser les pertes de l'office.

Le versement de cette subvention, qui doit encore être votée au prochain conseil municipal, aura lieu «d'ici fin juin», ajoute la ville. Elle précise que la mesure «ne pourra être mise en œuvre que sous réserve du contrôle de légalité assuré par le Préfet (...)». Or, avant le vote, la préfecture de Seine-Saint-Denis avait envoyé un courrier au président de l'office HLM lui demandant de reporter le conseil d'administration «pour une raison de forme». La convocation du CA «ne faisant pas mention de l'urgence, il vous appartenait de prévoir un délai de 10 jours» entre la convocation et la tenue du conseil, avait écrit la préfecture, dans ce courrier. Un délai qui n'a pas été respecté, la convocation des membres du CA étant datée du 15 mai, selon une source proche du dossier.

Courriers contradictoires

Le 23 avril, la ville de Bobigny s'était engagée à annuler l'ensemble des loyers d'avril pour les 4.000 locataires de son OPH. Une mesure dictée par la volonté de «privilégier le pouvoir d'achat des familles», touchées, selon la ville, par les conséquences économiques dues au confinement. La municipalité, dont le 1er adjoint UDI Christian Bartholmé, candidat de la majorité, est arrivé deuxième au premier tour des municipales derrière le candidat communiste, avait déclaré vouloir assumer 50% de cette exonération, d'un coût total de 1,6 million d'euros. La charge restante devant être assumée par l'office HLM. Mais quelques jours plus tard, le président de l'office, Jonathan Berrebi, avait adressé un courrier aux locataires en expliquant que «les équilibres financiers précaires (...) de même que le manque de bases légales, ne permettent pas l'exonération des loyers».

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer