Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Impôts, PTZ, APL ... Ces changements majeurs pour l'immobilier en 2021
information fournie par Moneyvox08/01/2021 à 08:30

Entre mises en œuvre, modifications et suppressions de mesures, le secteur de l'immobilier va connaître son lot de nouveautés en 2021. (Crédit photo: © terovesalainen - stock.adobe.com)

Entre mises en œuvre, modifications et suppressions de mesures, le secteur de l'immobilier va connaître son lot de nouveautés en 2021. (Crédit photo: © terovesalainen - stock.adobe.com)

Les réglementations et les dispositifs en vigueur changent chaque année, et 2021 ne fait pas exception. Propriétaires et locataires, découvrez les modifications qui vont peut-être vous affecter.

Par MoneyVox,

Entre mises en œuvre, modifications et suppressions de mesures, le secteur de l'immobilier va connaître son lot de nouveautés en 2021. Tout le monde est concerné, locataires, propriétaires et investisseurs dans le locatif. De la taxe d'habitation à la loi Pinel, en passant par les aides aux travaux, zoom sur les changements de cette nouvelle année.

Les mesures qui entrent en vigueur en 2021

2021 est l'année de l'entrée en vigueur de MaPrimeRénov' , un dispositif d'aide à l'amélioration de l'habitat proposé par l'Agence nationale de l'habitat (Anah). L'objectif : prendre le relais du CITE et permettre aux foyers de réaliser des travaux d'économie d'énergie chez eux grâce à une prime d'Etat. Il s'agit notamment de l'installation d'un système de chauffage ou de l'amélioration de l'isolation ou de la ventilation d'un bien immobilier.

Les APL évoluent aussi. Depuis le 1er janvier, le montant des Aides personnelles au logement tient compte des revenus du foyer sur les 12 derniers mois. Auparavant, les ressources prises en compte étaient datées de deux ans. Une réforme qui touche non moins de 6 millions de bénéficiaires.

Des modifications et des ajustements

Le prêt à taux zéro joue les prolongations. Sa suppression devait intervenir fin 2021, mais ce dispositif va finalement se poursuivre une année de plus. Il permet d'acheter un bien immobilier pour la première fois et d'être exonéré d'intérêts d'emprunt (sur 40% du crédit maximum) s'il s'agit de sa résidence principale.

Du côté de l'investissement locatif, les propriétaires de certains logements vont être amenés à réajuster le montant des loyers si nécessaire. En effet, les villes de Bordeaux, Grenoble, Lyon et Montpellier vont être soumises à l'encadrement des loyers, au même titre que Paris et Lille. D'autres communes localisées en Île-de-France sont aussi concernées depuis le 20 décembre 2020.

La troisième modification majeure concerne également les propriétaires bailleurs, et plus précisément les foyers à la recherche d'une solution de défiscalisation. La loi Pinel est certainement le dispositif le plus connu grâce à une forte incitation fiscale : grâce à elle, il est possible de profiter d'une réduction d'impôt sur le revenu de 12 à 21 % en fonction de la durée d'engagement de mise en location. Le bien immobilier acquis doit impérativement être neuf. En revanche, depuis le 1e janvier 2021, impossible de faire l'acquisition d'une maison individuelle en loi Pinel. Désormais, seuls les appartements y sont éligibles.

Ce qui va être supprimé

En 2018, une annonce avait fait grand bruit : la suppression progressive de la taxe d'habitation. En 2020, 80% des ménages en étaient exonérés en totalité pour leur résidence principale. Pour les 20% restants, les foyers les plus aisés, la suppression de cet impôt va progressivement entrer en vigueur. Cette année, une baisse de 30% de la somme à régler est prévue. Cette proportion va passer à 65%  en 2022, puis à 100 %, soit une exonération totale, en 2023.

0 commentaire

Annonces immobilières